Sun Yang sacré sur 200m après disqualification du vainqueur

Publié le , modifié le

Auteur·e : Julien Lamotte
Sun Yang
Le nageur chinois Sun Yang | AFP - CHEN ZHIWEI

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Le Chinois Sun Yang a conservé son titre sur 200m nage libre à Gwangju après la disqualification du vainqueur, le Lituanien Danas Rapsys. Encore un titre mondial, le 11e, pour Sun Yang, acquis dans la confusion. Et le Britannique Duncan Scott, 3e de l'épreuve, a lui aussi refusé de serrer la main du vainqueur et de monter sur le podium. La Française Charlotte Bonnet s'est quant à elle qualifiée pour la finale du 200m.

Il n'avait pas besoin de ça pour souffler sur les braises de la polémique. Déjà au cœur de celle-ci après le 400m où le comportement de Mark Horton, 2e et qui avait manifestement snobé le Chinois lors de la cérémonie du podium, Sun Yang a conquis l'or sur 400m après disqualification du vainqueur, le surprenant Danas Rapsys. Coupable d'un mouvement  sur son plot juste avant le départ, le Lituanien, qui avait battu Sun Yang à la régulière sur le double aller-retour, était cruellement mis hors-course. Et le Chinois de frapper l'eau de joie avec ce 11e titre mondial. Même si celui-ci aura un goût particulier... 

Le tenant du titre, au cœur d'une polémique sur un contrôle antidopage, devance finalement avec un chrono de 1'44''93 le Japonais Katsuhiro Matsumoto (1'45''22) et le Russe Martin Malyutin et le Britannique Duncan Scott, ex æquo (1'45''63). Ce dernier, comme Horton la veille, a refusé de serrer la main du vainqueur et de monter sur le podium lors de la remise des médailles. Quoiqu'il en soit, Sun Yang devient le 4e nageur de l'histoire à conserver son titre sur 200m après Michael Gross, Ian Thorpe et Michael Phelps. Que des grands noms. Trop grands pour lui peut-être. 

C'était la journée de la Chine, encore une, puisque Xu Jiayu a lui aussi conservé son titre mondial sur 100m dos en 52'43. Dans une course parfaitement menée, il a devancé le Russe Rylov (52'67) et l'Australien Larkin (52'77). L'empire du milieu accroît ainsi son avance au tableau des médailles dans ces Mondiaux alors que les Etats-Unis de Murphy (4e) et Greevers (5e) sont éjectés du podium de ce 100m dos. 

Bonnet présente au rendez-vous

Dans une épreuve du 200m féminin désertée par la reine Ledicky mais également privée d'Emma McKeon, 2e temps de l'année, Charlotte Bonnet avait un beau coup à jouer. La Française ne s'est pas loupée en signant le 4e temps de sa demi-finale, remportée par l'éternelle Federica Pellegrini. Avec un chrono d'1'56''19, Bonnet signe le 6e chrono des finalistes et peut donc continuer à rêver d'un exploit. 

Dans les autres épreuves de la soirée à Gwangju, l'Américaine Lilly King a remporté le 100 m brasse dames devant la Russe Yuliya Efimova alors que la Canadienne Kylie Masse a conservé son titre mondial du 100 m dos en devançant l'Australienne Mina Atherton et l'Américaine Olivia Smoliga. Enfin petite sensation sur 200m papillon puisqu'en demi-finale le Hongrois Kristof Milak a largement devancé le favori sud-africain Chad Le Clos, réalisant au passage la meilleure performance de l'année ! 

Championnats du Monde de Natation