David Aubry
David Aubry | AFP

Mondiaux de natation : David Aubry en bronze sur le 800m, débloque le compteur des Bleus

Publié le , modifié le

Les Bleus débloquent leur compteur au championnat du monde de natation de Gwangju (Coréeu du Sud). David Aubry, qualifié pour les JO de Tokyo en eau libre, a créé la surprise en décrochant une belle médaille de bronze sur le 800m. Il a été devancé par l’Italien Gregorio Paltrinieri et le Norvégien Henrik Christiansen. Sun Yang a terminé 6e de la course.

Incroyable David Aubry. Engagé sur 10km il y a moins d’une semaine aux Mondiaux d’eau libre disputés à Yeosu (Corée du Sud) et qualifié pour les Jeux Olympiques de Tokyo, le Français a permis à l’équipe de France de décrocher sa première médaille à Gwangju. Le protégé de Philippe Lucas, qui avait donc décidé de doubler eau libre et grand bassin, a terminé troisième de la finale du 800m remportée par l’Italien Gregorio Paltrieri, vainqueur en 7’39’27, nouveau record d’Europe. 

à voir aussi Mondiaux de natation : Pellegrini reste la reine sur 200m, Mignon rescapé Mondiaux de natation : Pellegrini reste la reine sur 200m, Mignon rescapé

C’est la première médaille mondiale pour le natif Saint-Germain-en-Laye, qui avait expliqué disputer ces championnats du monde "sans grande pression", après avoir déjà obtenu les minimas pour Tokyo en eau libre, terminant 10e du 10km. Seulement voilà, après une demi-finale plus que réussie, le nageur de 22 ans s’est mis à croire que l’exploit était possible, et a tout donné en finale.

Aux avants postes dès le premier 100m, Aubry a reculé petit à petit mais était toujours 3e aux 400. Devancé par le Norvégien Christiansen à mi-parcours, il a ensuite porté une attaque dans la dernière ligne droite pour coiffer l’Australien Jack Alan Mcloughlin – avec lequel il était également au coude à coude – sur le fil.

À noter que le Chinois Sun Yang, déjà vainqueur de deux médailles d'or lors de ces Mondiaux alors qu'il se trouve au coeur d'une polémique de dopage, n'a terminé qu'à la 6e place de la course, loin derrière David Aubry. C’est la première médaille française dans ces Mondiaux de Gwangju. Charlotte Bonnet n’est pas parvenue à accrocher un podium sur 200m nage libre quelques instants plus tard.