Caeleb Dressel et Mehdy Metella
Caeleb Dressel et Mehdy Metella | AFP

Mondiaux de natation : Caeleb Dressel bat le record du monde du 100m papillon, Metella qualifié

Publié le , modifié le

Caeleb Dressel est tout simplement monstrueux. Déjà triple médaillé d’or aux championnats du monde de natation de Gwangju, l’Américain de 22 ans a créé la sensation ce vendredi, en battant le record du monde du 100m papillon en demi-finales. En nageant en 49’50, il efface des tablettes la marque de Michael Phelps qui datait de 2009. Troisième de la course, Mehdy Metella s’est lui qualifié pour la finale.

Michael Phelps commence à avoir l'habitude de voir ses records du monde s'envoler. Après avoir perdu mercredi celui du 200m papillon au profit du Hongrois Kristof Milak, l'Américain a dû se faire une raison ce vendredi, en voyant son compatriote Caeleb Dressel nager comme une fusée en demi-finale du 100m papillon. Incroyable dans ces championnats, avec déjà trois médailles d'or et une d'argent à son actif, le nageur de Green Cove Springs a effacé la marque de Phelps qui datait de 2009 en signant un temps canon de 49'50. 

Il s'agit déjà du cinquième record du monde qui tombe cette semaine à Gwnanju. Le supersonique Dressel a devancé dans sa demi-finale le Russe Andrei Minakov (50'94) et le Français Mehdy Metella (51'62), qualifié pour la finale et seul nageur avec ses deux compères à être passé sous la barre des 51 secondes cette saison. Impressionnant dans la première demi-finale, le Hongrois Kristof Milak a lui aussi franchi cette barre en l'emportant en 50'95. Trois hommes se sont donc qualifiés pour la finale en nageant sous les 51 secondes ce qui laisse présager une finale de très haut niveau. 

Pour Mehdy Metella, cette qualification est une grande satisfaction après la désillusion du 100m nage libre, où le Français avait été éliminé en demi-finale. Vice-champion d'Europe de la discipline, le Guyannais aura une carte à jouer en finale mais il devra probablement battre sa meilleure performance de la saison. "J’étais plutôt bien, ça répondait bien. J’ai même un peu relâché sur la fin. Je suis confiant. Il faut l’être pour espérer accéder au podium" avait-il déclaré ce matin après les séries. 

Si Dressel semble intouchable sur la distance et que la médaille d'argent semble promise à Milak, Metella peut espérer décrocher un podium. La finale se disputera demain soir, lors de la deuxième session dans le grand bassin de Gwangju.