Mondiaux 2019 : Pas de médaille pour le relais 4x100m, Marie Wattel se distingue

Publié le , modifié le

Auteur·e : Loris Belin
Marie Wattel célèbre son meilleur temps en demi-finale du 100m papillon des Mondiaux 2019
Marie Wattel célèbre son meilleur temps en demi-finale du 100m papillon des Mondiaux 2019 | STEPHANE KEMPINAIRE / KMSP

Le relais hommes français n'a pas fait illusion en finale du 4x100m des Mondiaux. Les Tricolores ont terminé 8e, à bonne distance des Etats-Unis, champions du monde. Leur place en finale leur assure la qualification pour les prochains Jeux Olympiques de Tokyo. La bonne nouvelle du clan bleu-blanc-rouge vient de Marie Wattel, excellente dimanche et qualifiée pour la finale du 100m papillon.

Les Bleus ont espéré mais le rêve d'une médaille est vite passé. Le relais 4x100 mètres a terminé huitième et dernier de la finale des Championnats du monde dimanche à Gwangju, en Corée du Sud. Le titre est revenu aux Etats-Unis, auteurs du record des championnats. La journée française a été notamment marquée par la belle qualification de Marie Wattel pour la finale du 100 mètres papillon lundi.

En pleine reconstruction après le titre mondial de 2015 mais surtout l'échec cuisant de 2017 durant lequel les Bleus ne s'étaient pas qualifiés en finale, le relais bleu a réussi sa première mission de la journée. Grâce au septième temps des séries, les Français ont obtenu leur place pour la course au titre et du même fait leur place pour les prochains Jeux Olympiques. Unanimement, Clément Mignon, Jérémy Stravius, Tom Paco Pedroni et Mehdy Metella ont assuré après leur course de la matinée être capables de faire mieux pour cette finale. Ils ont finalement échoué à trois dixièmes de leur précédent chrono et ont surtout buté sur des relais adverses renforcés pour certains entre les séries et la finale par un cador.

Le départ prometteur de Clément Mignon, 5e à deux dixièmes du podium au moment de son passage de relais, n'aura pas suffi. L'expérience emmagasinée par Paco Pedroni, dont cette finale était la première de sa carrière à son niveau, le retour à la compétition de Florent Manaudou ou encore les progrès de Maxime Grousset sont autant de raisons d'espérer pour l'avenir.

Quand les Bleus ont donc vécu la course à l'arrière, les Etats-Unis ont fait le boulot devant. Les champions du monde en titre ont fait définitivement la différence grâce à l'exceptionnel troisième relais signé Zach Apple, seul nageur de la course sous les 47". Ce titre offre ainsi à Caeleb Dressel ou à Nathan Adrian une première breloque durant cette compétition.

Wattel troisième temps des demies

Parmi les trois nageurs français engagés dans l'après-midi en France, dans la soirée en Corée, une seule a réussi à franchir le cap. Marie Wattel a fait une très belle impression en se qualifiant pour la finale 100m papillon. La Lilloise a signé un nouveau record personnel, pour remporter sa demi-finale à la touche et en 57"00. La Nordiste de 22 ans avait déjà signé la meilleure marque de sa carrière en demi-finale et a amélioré son meilleur chrono d'une demi-seconde depuis son arrivée à Gwangju. Sa performance la place comme le troisième temps des demi-finales, et comme une outsider à la médaille. La finale aura lieu lundi à 13h10, heure française.

Fantine Lesaffre n'a pas réussi à imiter sa compatriote. La championne d'Europe du 400m quatre nages n'a pu se hisser en finale du 200m quatre nages, signant le 13e temps des demies, à une seconde et demie de la qualification. Après sa belle performance de la matinée, Maxime Grousset a lui aussi touché ses limites. S'il a signé un chrono proche de sa performance des séries et de son record personnel, il ne lui a pas permis de faire mieux que 7e de sa demi-finale sur 50m papillon. Caeleb Dressel a fait fort, comme à son habitude. En 22"57, il a signé la meilleure performance mondiale de la saison sur la distance, s'adjugeant par la même occasion le record des championnats.

Championnats du Monde de Natation