Championnats de France de natation : ce qu'il faut savoir pour le début de la compétition

Publié le , modifié le

Auteur·e : Alexandra Lopez
Championnats de France de natation, jour 1

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Première compétition nationale organisée depuis dix mois, les Championnats de France de natation commencent ce jeudi à Saint-Raphaël. A travers une programmation inhabituelle, les nageurs pourront trouver une opportunité de se qualifier pour les Jeux Olympiques de Tokyo. Voici ce qu'il faut savoir sur ce championnat qui s'annonce si particulier.

• Une programmation inhabituelle

C’est une innovation pour le championnat de France de natation. A l’origine prévus mi-avril à Chartres, les championnats nationaux débutent ce jeudi à Saint-Raphaël. Une programmation inhabituelle qui s’explique notamment en raison de la crise sanitaire. Après dix mois sans compétition pour certains nageurs, le retour dans les bassins sont synonymes d’appréhension comme l’explique Charlotte Bonnet à l'AFP: "On est dans le flou par rapport à ce qu’on vaut. On a fait des tests à l’entrainement mais rien qui ne remplace une compétition officielle. (…) Ça va être compliqué de se remettre dans le bain."

• Un nouveau système de qualification olympique

Face à un calendrier bouleversé pour tout le monde de la natation, la Fédération française a proposé une structure de la saison adaptée. La natation tricolore a choisi d’innover avec un système de qualification olympique en deux temps. La première phase débute ce jeudi à Saint-Raphaël et se terminera le 21 mars. Dans cette période, ceux qui nageront un temps correspondant à une entrée en finale olympique décrocheront leur ticket. S’ils sont plusieurs, le meilleur de la spécialité sera retenu.

Les derniers billets olympiques seront distribués lors des Championnats de France 2021 à Chartres, mi-juin, à seulement cinq semaines des JO. Les nageurs français devront d’abord réaliser un minima international "B", puis le soir un minima "A" plus exigeant. Ils devront prendre l’une des deux premières place de la finale (deux nageurs seront qualifiés au maximum par nation sur chaque épreuve). Une organisation idéale dans le contexte actuel selon l’entraineur de Florent Manaudou, James Gibson. "La manière dont la FFN a structuré la saison est fantastique, a expliqué le Britannique à l'AFP. C’est une décision très pertinente qui permet d’avoir des plans B."

• Premier retour de Florent Manaudou au 50m dans la compétition nationale depuis 2016

Si un nageur espère décrocher sa qualification au plus vite, c’est bien Florent Manaudou qui tentera de reconquérir l’or olympique du 50m aux JO. Revenu à la natation il y a 20 mois après 2 ans et demi de break, Florent Manaudou sera présent aux Championnats de France en bassin de 50m. Un retour pour le champion olympique 2012 et vice-champion olympique 2016 de la spécialité, qui n’avait pas nagé en 50m aux Championnats de France depuis 2016. Le nageur a pu bénéficier d’un peu d’entrainement de part sa participation à l’Internation Swimming League en octobre dernier. La ligue privée lui a permis de se remettre doucement dans le bain comme il l’explique dans une interview accordée à L’Equipe "Le fait d'avoir nagé tous les deux ou trois jours sur la fin me donne l'impression d'avoir eu deux mois d’entraînement."

à voir aussi Championnat de France de nation - Yannick Agnel : "Cette période Covid peut être bénéfique à Florent Manaudou" Championnat de France de nation - Yannick Agnel : "Cette période Covid peut être bénéfique à Florent Manaudou"

• Le retour de Mehdy Metella après une blessure à l'épaule

Opéré de l’épaule gauche en janvier dernier, Mehdy Metella en a vu de toutes les couleurs. Après avoir tiré un trait sur les Jeux Olympiques de Tokyo suite à sa blessure, le Guyanais a vu son espoir renaitre avec le report à 2021. Une nouvelle redonnant l’envie au nageur "c’est un petit miracle. Quand je vais revenir, je ne serai plus un tigre mais un dragon", confiait-il L’Equipe. Après un an sans avoir nagé en compétition officielle, le médaillé de bronze mondial du 100m 2017, tentera de saisir cette seconde chance pour décrocher son ticket vers les JO. Pour le début de ce Championnat de France, le nageur de 28 ans est engagé sur 5 courses (50m, 100m, 200m, 50m et 100m papillon). Une occasion pour lui de montrer qu’il retrouve de bonnes sensations dans l’eau.