Castel Alexianne dos Dubaï 12 2010
La Française Alexianne Castel | AFP - Patrick Baz

Castel se pare d'or, Bousquet s'incline devant Cesar

Publié le , modifié le

Superbe performance d'Alexianne Castel, qui devient championne du monde du 200m dos en petit bassin à Dubaï. Frédérick Bousquet, lui, a dû se contenter de l'argent sur 50m, derrière l'invincible Brésilien Cesar Cielo. Camille Lacourt et Jérémy Stravius se sont tous deux qualifiés pour la finale du 50m dos. Déception en revanche pour Rouault et Agnel, battus sur le 400m, remporté par l'Allemand Biedermann. Et Ryan Lochte a battu le record du monde sur 200m 4 nages !

REGARDEZ EN DIRECT LES MONDIAUX DE DUBAI

REVIVEZ LES FINALES DES MONDIAUX DE DUBAI

Elle avait été l'une des belles surprises des Mondiaux en grand bassin de Rome en 2009. Après avoir bien appris de cette aventure romaine, elle a confirmé de la plus belle des manières en succédant à Roxana Maracineanu, pour s'emparer du titre mondial du 200m dos. Une course parfaitement maîtrisée, dominée de bout en bout pour toucher nettement devant l'Américaine Melissa Franklin et la Chinoise Yanxin Zhou. Avec un temps de 2'01"67, la Française récupère le record de France de la discipline.

Alexianne Castel: Je suis super contente, je nem'y attendais pas forcément en  arrivant ici. Championne d'Europe (en2008 et 2009), championne du monde, ça me  redonne vraiment du plaisir.Je me rends compte que je suis vraiment passionnée  par ça et j'ai eubesoin de me remettre en cause. Mon arrêt prolongé m'a fait du  bien.Je reviens de loin. Je suis bien revenue et même mieux que ça. Si je n'avais pas fait un break, je n'aurais pas continué jusqu'à maintenant.J'en ai  vraiment bavé pour en arriver où j'en suis. Je suis supercontente parce que mon  entraîneur se casse les pieds avec moi."

Cesar Cielo est bien l'empereur du sprint. Le Brésilien a survolé le 50m de tout son talent, en réalisant au passage le nouveau record des championnats du monde en petit bassin (20'51). Derrière la fusée sud-américaine, Frédérick Bousquet a parfaitement tenu son rang en se hissant sur la deuxième marche du podium (en 20'81), devant l'Américain Josh Schneider. Alain Bernard, plus focalisé sur le 100m, se classe quant à lui sixième.

Si Cielo domine le sprint mondial, Lochte écrase les disciplines quatre nages. L'Américain est bien la star annoncée de ces championnats du monde. Il a totalement dominé le 200m quatre nages, se permettant au passage de battre le record du monde (1'50''08) ! Un véritable exploit, depuis l'abandon des combinaisons. Creusant des différences énormes en brasse, Lochte a relégué le Canadien Rogan et son compatriote Clary, deuxième et troisième, au rang de nageurs du dimanche...

Frédérick Bousquet: "Au-delà  de la médaille,c'est le temps et la course qui me déçoivent énormément. Je  n'arrivepas à faire mieux qu'à Chartres (championnats de France), seulement 8 centièmes. Quand on prend en compte dix jours de repos plus le rasage,c'est une  mauvaise course par rapport à Chartres. Je suis forcémentfrustré car c'était la  dernière occasion que j'avais de me confronterà Cesar (Cielo) et aux autres adversaires cet hiver. Je ne vais pascracher sur cette médaille d'argent, au  contraire. C'est une de plus,tant mieux. Mais je suis une fois de plus derrière  Cesar. Là, l'écartse crée et ça ne me plaît pas du tout car je sais qu'il n'est  pasréel. Même s'il est devant, il ne devrait pas avoir 30 centièmesd'avance."

Deuxième de sa demi-finale, Camille Lacourt a bien récupéré de sa médaille d'argent d'hier sur 100m dos en gagnant brillamment son billet pour la finale du 50m dos sans pousser ses coulées, ce qui lui avait d'abord valu une disqualification avant sa réintégration. Dans la même demi-finale que le Russe Stanislav Donets, qui a battu le record des championnats en finissant en 23"02, le Marseillais a fait le travail pour terminer en 23"37. Cela lui vaut le 3e temps des demi-finalistes, derrière le Chinois Xiaolei Sun auteur du meilleur temps dans la première demi-finale, finie en troisième position par Jérémy Stravius. En 23"74, le nageur d'Amiens réalise le 8e et dernier temps pour atteindre la finale du 50m dos.

Le revers de la non médaille

Les chances de médailles étaient grandes sur le 400m nage libre, une des courses les plus attendues de ces championnats du monde, avec la double présence de Sébastien Rouault et de Ludovic Agnel. Hélas, les deux Français, qui terminent ex-aequo à la sixième place, ont dû subir la loi de l'incroyable Paul Biedermann. Peu à l'aise en qualifications, l'Allemand a produit 50 derniers mètres de folie pour coiffer sur le poteau le Russe Lobintsev et le Tunisien Mellouli.

Coralie Balmy continue de courir après une première grande victoire internationale. Ce ne sera pas encore pour cette fois, la Française terminant 5e de la finale du 400m nage libre. Bien partie, la compagne d'Alain Bernard a dû finalement s'incliner dans la dernière partie de la course, remportée par l'Américaine Kathryn Hoff en 3'57''07. L'Australienne Palmer et l'Italienne Pellegrini complètent ce podium royal.

Dans les autres finales du jour, l'insatiable Suèdoise Therese Alshammar  (en 24'87) a remporté la finale du 50m papillon en devançant l'Australienne Galvez et la Danoise Ottesen tandis que le Japonais Naoya Tomita a remporté en 2'03''12 la finale du 200 m brasse messieurs devant le Hongrois Daniel Gyurta et l'Australien Brenton Rickard. Hugues Duboscq n'a pu faire mieux que 7e (2'05"68).

Voir la video

Voir la video

Voir la video

Voir la video