Camille Lacourt poing levé Budapest 08 2010
Le triple champion d'Europe revient dans les bassin | AFP - ATTILA KISBENEDEK

Camille Lacourt fait son retour

Publié le , modifié le

Camille Lacourt, devenu star de la natation française mi-août avec trois titres européens (50 et 100 m dos et 4x100 m 4 nages) et une attention médiatique particulière, effectue son retour ce week-end avec la réunion en petit bassin de Compiègne. Outre le Marseillais, Alain Bernard, le champion olympique et d'Europe du 100 m libre qui poursuit sa préparation, et Hugues Duboscq, de retour lui aussi, vont plonger dans le bassin picard.

Deux mois après son triomphe à Budapest, Lacourt va pouvoir mesurer sa  nouvelle popularité mais aussi son niveau à moins de deux mois des Mondiaux en  petit bassin de Dubaï (15-19 décembre). "Au niveau des médias, ça se calme. On verra l'impact (dans l'eau) mais  assumer ce statut est aussi un nouveau challenge", explique Romain Barnier, son  entraîneur qui a dû se transformer en agent au retour de Hongrie.

Côté récompense, le Français  a été désigné nageur européen de l'année. Il a remporté les médailles d'or sur 50 et 100 m  dos et avec le relais 4x100 m 4 nages, en établissant au passage le record de  France du 50 m dos (24.07) et le record d'Europe du 100 m dos (52.11), le  premier record continental battu depuis l'interdiction des combinaisons, le 1er  janvier.  Sur 50 m dos, le Marseillais avait échoué à seulement 3/100 du record du  monde, détenu par le Britannique Liam Tancock (24.04).

L'entraîneur du cercle des nageurs de Marseille a déterminé trois objectifs  sportifs pour la saison à venir de Lacourt: "Pérenniser le 100 m dos, monter sur  le 200 m dos, où il a des faiblesses et, enfin, faire du 100 m libre". Pour ceux qui rêvaient de voir Bernard et Lacourt côte à côte, il faudra  attendre un peu. Ce week-end, Lacourt se contentera de sa spécialité, où il ne  trouvera aucun adversaire de son rang. Bernard, lui, aura un vrai rival, en la personne de Boris Steimetz.

AFP