Alain Bernard gros plan action 12102010
Alain Bernard en action | AFP-MIHAILESCU

Bernard s'accroche au 50 m

Publié le , modifié le

Alain Bernard jouera sa dernière chance de qualification en individuel pour les jeux Olympiques de Londres en finale du 50 m nage libre lors de la 7e journée des Championnats de France, samedi à Dunkerque. Le champion olympique du 100 m à Pékin, auteur d'un départ encore une fois médiocre, a arraché le 5e temps en 22 sec 34. Il lui faudra finir dans les deux premiers en finale, dans un temps inférieur aux minimas (22.11) pour se qualifier.

"Ce matin en me réveillant, je me suis dit: "Aïe, j'ai un peu mal aux jambes, un peu mal aux bras", a-t-il légèrement plaisanté avant de poursuivre: "Je me suis dit: Allez, c'est passé, on ne peut pas refaire l'histoire, ni revenir en arrière. C'est fait, c'est fait. J'ai très bien accepté. Je vais tenter le maximum pour faire une course individuelle. Quand bien  même je ne me qualifie pas, j'aurai la chance de partir en relais, sûrement" 

Les deux Marseillais Florent Manaudou (21.86) et Frédérick Bousquet (22.02) ont fini loin devant et seront difficiles à déboulonner.  Manaudou, 21 ans, le petit frère de Laure, a réalisé la troisième  meilleure performance mondiale de l'année, à 12/100e du meilleur temps de  l'Australien James Magnussen, le champion du monde du 100 m nage libre. Laure Manaudou, la grande soeur de Florent, essaiera elle d'obtenir sur 200 m dos son troisième titre de championne de France de la semaine, après le 50 m et 100 m dos. Sur ce qu'elle a montré en demi-finale, elle a également dans les jambes le minima olympique (2:10.84), qui lui permettrait de doubler 100 m et 200 m dos à Londres.

Le grand monsieur du jour, c'est Benjamin Stasiulis, qualifié pour les jeux Olympiques de Londres sur 200 m dos en s'imposant en finale avec un record de France (1:56.39) à la clé. Il a amélioré le précédent record, qui appartenait à Pierre Roger en 1 min 56 sec 64/100 depuis le 24 avril 2009. L'Amiénois signe là la deuxième meilleure performance mondiale de l'année, à distance respectable cependant des 1:54.02 du Japonais Ryosuke Irie.

Réactions

Laure Manaudou (qualifiée pour la finale sur 200 m dos): "J'avais les jambes lourdes à l'échauffement et je n'avais pas d'objectif en temps. Je suis contente par rapport à l'effort que j'ai fourni. C'est plutôt pas mal. Le but était de ne pas stresser. Quand on se qualifie aux Jeux en début de semaine, c'est sûr que c'est plus facile d'aborder les courses plus sereinement. Je ne vais pas dire que la +compét+ est finie pour moi mais il y a beaucoup moins de pression qu'avant et c'est plus agréable. Ce matin et ce soir (vendredi), c'était les premiers deux fois 200 m où je n'ai vraiment pas eu de bambou et où j'ai pris plaisir. (nouveau pari pour une victoire sur 200 m dos) Le pari ne tenait que sur 100 m dos. Mais ça me donne une idée !"

Florent Manaudou (qualifié pour la finale sur 50 m libre): "J'étais très bien à l'échauffement, j'ai essayé de mettre des choses en place qui, je pense, ont payé. C'était d'essayer de nager relâché avant la course pour ne pas me crisper comme je l'ai fait sur le 50 m papillon dimanche dernier. Mon objectif était de passer sous les 22 secondes. Après, je ne suis pas là pour penser meilleure performance mondiale. Je nage pour moi et mon adversaire c'est moi-même. On verra demain (samedi)."

Frédérick Bousquet (qualifié pour la finale sur 50 m libre): "Mes sensations étaient meilleures que ce matin, j'ai mieux maîtrisé. J'ai réussi à plus canaliser ma force pour aller vers l'avant. J'ai l'impression de bien contrôler ma fin de course. Là, comme je voyais que j'étais devant par rapport à Alain (Bernard), je me disais que même en ralentissant, même s'il me passait, ça passerait quand même en finale. L'essentiel est d'avoir un couloir".

Alain Bernard (qualifié pour la finale sur 50 m libre): "Les sensations étaient un peu mieux que ce matin. Maintenant je m'attendais à faire un petit mieux. J'ai un couloir en finale pour tenter ma chance en individuel. On verra bien. Ca a été un peu dur ce matin d'un point de vue physique et nerveux. On me demandait si c'était dur de me remettre dans la compétition. Mais je ne suis pas sorti de la compétition. Même si j'ai fait une contre-performance hier, je ne suis pas sorti de la compétition pour autant. J'ai laissé pas mal de traces nerveusement, et tout. Même si la concurrence est rude, je vais mettre toutes les chances de mon côté demain (samedi). Et c'est ce qui fait qu'on a de belles épreuves".

Amaury Leveaux (qualifié pour la finale sur 50 m libre): "J'ai bu de la compote de pommes ! Ce matin j'étais fatigué de la semaine. Là, ça s'est bien passé. C'est bon je suis de nouveau là ! C'est marrant. C'est ici que j'ai battu le record d'Europe (sur 50 m libre). Depuis quelques années que je suis avec Philippe, on ne s'entraîne pas du tout pour cette épreuve. C'est bonus de chez bonus".

Benjamin Stasiulis (1er sur 200 m dos, record de France): "Je ne pensais pas améliorer d'une seconde. Je suis hyper content, hyper satisfait de moi. Je fais de très bons Championnats. Il faudra faire mieux aux Jeux. Je voulais mon billet sur 200 m. Sur 100 m c'est un plus. C'est super pour les Jeux, je vais pouvoir les aborder avec le 100 m pour entrer dans la compétition et faire un truc énorme sur le 200 m. J'espérais faire un gros truc en finale du 200 m et ça s'est passé comme je voulais. L'an dernier, à partir des Championnats de France, ce n'était pas simple, j'étais un peu dans le dur. Jusqu'aux Championnats du monde, j'avançais pas un caillou. C'est une belle récompense après une année de galère. J'ai une revanche à prendre aux Jeux. J'en dis pas plus mais rendez-vous aux JO !"

Résultats des finales

MESSIEURS

200 m dos
1. Benjamin Stasiulis (Amiens métropole) 1:56.39 record de France - qualifié pour les JO
2. Eric Ress (CN Antibes) 1:58.78
3. Joris Hustache (Stade français) 2:01.38
4. Rufino Regueira (ESP/Dauphins Toulouse) 2:01.70
5. Alexis Cabrol (Dauphins Toulouse) 2:01.90
6. Eddie Moueddene (Alliance Dijon) 2:02.36
7. Florian Joly (Dauphins Toulouse) 2:02.59
8. Romain Béraud (AAS Sarcelles) 2:05.49

200 m 4 nages
1. Guillaume Strohmeyer (Olympic Nice) 2:03.00
2. Ganesh Pedurand (Dauphins Toulouse) 2:03.20
3. Romain Landry (Dauphins Toulouse) 2:03.59
4. Victor Migeon (ASPTT Toulouse) 2:04.08
5. Quentin Coton (CN Antibes) 2:04.34
6. Arnaud Rondan (Nautic club Nîmes) 2:04.67
7. Christophe Soulier (Montpellier ANUC) 2:04.97
8. Gaëtan Quirin (Dauphins Toulouse) 2:05.99

DAMES

100 m nage libre
1. Charlotte Bonnet (Olympic Nice) 55.43
2. Mylène Lazare (AAS Sarcelles) 55.50
3. Margaux Fabre (Montauban) 56.26
4. Margaux Farrell (CN Antibes) 56.32
5. Béryl Gastaldello (Olympic Nice) 56.41
6. Maria-Eléna Letang (Nageurs de Paris) 56.60
7. Isabelle Mabboux (AC Boulogne-Billancourt) 56.71
8. Alizée Merdy (CN Marseille) 57.43

200 m brasse
1. Sara El Bekri (MAR/Paris Racing) 2:26.99
2. Coralie Dobral (Montauban) 2:28.63
3. Géraldine Huffner (Montpellier ANUC) 2:32.91
4. Fanny Babou (CNS Saint-Estève) 2:33.21
5. Adeline Martin (CN Antibes) 2:33.98
6. Julia Vendeville (CN Brest) 2:35.04
7. Adeline Thenot (AC Bobigny) 2:35.11
8. Claire Polit (ASPTT Montpellier) 2:40.37