Balmy tient la distance

Balmy tient la distance

Publié le , modifié le

Coralie Balmy a pris son temps. Une lente maturation qui a fini par porter ses fruits jeudi à Debrecen lors de l'Euro-2012. La Française a décroché la deuxième grande médaille de sa carrière en remportant l'argent sur 800 m nage libre (8:27.79) derrière la Hongroise Boglarka Kapas (8:26.49). Cela faisait quatre ans que la Toulousaine attendait une médaille dans un grand championnat. Il s'agit de la cinquième médaille française depuis le début de cet Euro hongrois.

10e titre pour Cseh
Le Hongrois Laszlo Cseh a décroché sa 10e médaille d'or européenne après avoir été sacré sur 200 m papillon en 1:54.95 devant son compatriote Bence Biczo (1:55.85) et le Grec Ioannis Drymonakos (1:56.48)

L'après-Manaudou, Balmy l'avait pris en pleine poire. Une grosse attente de la part d'une natation française avide de nouvelles stars difficile à gérer d'autant que Camille Muffat n'était pas encore arrivé à son meilleur niveau. Très discrète, elle avait stagné et le demi-fond français en crawl aussi. Entraînée depuis un an et demi par l'ancien champion du papillon, Franck Esposito, la Toulousaine a repris sa courbe ascendante. Cette saison a été celle du renouveau. Une bonne nouvelle à deux mois des JO de Londres où elle s'alignera sur 400 m et 800 m libre et dans le relais 4x200 m libre.

Belle surprise sur le 50 m dos où le Marseillais Dorian Gandin a obtenu la médaille de bronze a égalité avec le Hongrois Richard Bohus et l'Israélien Guy Barnea, tous trois dans le même centième (25.14). C'était sa première sélection en équipe de France sans le chef de file des Bleus Camille Lacourt, au repos avant les JO de Londres. L'Israélien Jonatan Kopelev a lui été sacré champion d'Europe en 24.73 devant l'Italien Mirco Di Tora (24.95).

Amaury Leveaux, meilleur temps des demi-finales (48.52) et le champion olympique Alain Bernard (7e, 49.27), se sont eux qualifiés pour la finale sur 100 m libre. Leveaux, médaillé d'argent la veille sur 200 m libre, et Bernard, en lice pour le dernier 100 m individuel international de sa carrière, nageront la finale vendredi. L'Italien Filippo Magnini, champion du monde 2005 et 2007, a réalisé le 2e temps des demi-finales (48.84) et l'Allemand Marco di Carli le 3e (48.96).

Réactions

Amaury Leveaux (1er des demi-finales sur 100 m libre): "J'ai essayé de bien me lancer, faire un bon virage, revenir et voilà. Sachant que je n'ai pas l'impression d'être super frais ici, ça se passe bien. Honnêtement quand je suis arrivé, je me suis dit, ça va être un meeting plus qu'un championnat d'Europe. Et ça se passe bien et j'arrive à enchaîner malgré la fatigue et tout. J'ai pris un bain froid à l'hôtel avec un jacuzzi. Il y a une bonne ambiance, le kiné est cool. Voilà. Je vais aller récupérer, je vais rentrer à l'hôtel, manger, me faire masser".

Alain Bernard (7e des demi-finales): "Ça aurait pu ne pas passer et avoir une toute autre saveur. Depuis le début de la semaine, je ne suis pas bien dans l'eau. Il n'y a aucun moment dans la course où je suis à l'aise. C'est le plus frustrant, heureusement qu'il n'y a pas une déception de non qualification en finale là dessus parce que ce serait vraiment compliqué. Il va vraiment falloir aller chercher au plus profond de moi même demain (vendredi) mais j'ai déjà réussi à le faire plus d'une fois. On va essayer de recommencer une dernière fois sur 100 m. On peut dire que viser le titre, c'est déraisonnable, mais il y a toujours ce grain de folie en moi qui peut prendre le dessus. On a vu que ces derniers jours c'est Amaury (Leveaux) qui est au dessus, bravo à lui. Il le mérite amplement. Qui sait, les deux sur un podium ça peut être beau". 

Coralie Balmy (2e sur 800 m libre): "Je suis contente. Ca fait un moment que je ne suis pas montée sur le podium en individuel en compétition internationale, ça fait du bien. C'était très tactique comme course, je m'en doutais un peu. J'ai géré au mieux, j'ai tout donné sur la fin. Ca me permet de mettre les choses en place sur cette course, j'ai réussi à mettre pas mal de choses au point ce soir, c'est de bon augure pour les Jeux. J'ai pris ce 800 m comme un amusement comme je le fais à l'entraînement pour me détacher de l'enjeu et prendre plus de plaisir et ça a marché".

Dorian Gandin (3e sur 50 m dos): "C'est une très grosse surprise, je l'avais dans un petit coin de ma tête mais je ne m'étais pas fait de fausses idées. Pour ma première compétition avec l'équipe de France A, j'ai une médaille. Ça fait super plaisir. Quand j'ai vu le tableau, j'ai vu beaucoup de médailles (3 nageurs ex aequo pour le bronze) mais j'ai tout de suite vu que j'en avais une, c'était vraiment super. Ce soir (jeudi), je suis le plus heureux du monde. C'est grâce à Camille (Lacourt, coéquipier à Marseille) si je suis ici ce soir. Il m'a pris sous son aile. Après les entraînements, il restait pour moi pour qu'on fasse de la technique, on regardait des vidéos".

Voir la video

Xavier Richard @littletwitman