portrait Yannick Agnel 08 2010
Le jeune nageur français Yannick Agnel | AFP

Agnel se rate sur 200m à Dubaï

Publié le , modifié le

Auteur de la deuxième performance mondiale de l'année sur 200m voici quinze jours, Yannick Agnel est passé au travers des séries des Mondiaux en petit bassin, ne réalisant que le 10e temps. A 18 ans, le champion d'Europe 2010 du 400m devra se rattraper avec sa distance de prédilection vendredi. Stravius, Lacourt, Castel (100m dos) et Duboscq (100m brasse) ont passé les séries. Record de France du 4x200m féminin, qualification du 4x100m masculin.

REGARDEZ EN DIRECT LES CHAMPIONNATS DU MONDE DE DUBAI

C'est la deuxième fois de sa courte carrière que cela lui arrive. Après avoir raté les minima en séries des Championnats de France de la distance en grand bassin en 2010, il avait raté son ticket pour se présenter sur 200m à l'Euro de Budapest. Et malgré la deuxième performance mondiale de l'année réalisée voici quinze jours lors des France à Chartres (1'41"96, record de France), Yannick Agnel n'a pas franchi le cap des séries lors des Mondiaux à Dubaï, pour la première matinée de compétition. "J'aurais dû partir plus vite et aller plus vite ce matin pour passer. C'est pas cool. Ca me dépité parce que j'aurais pu aller plus vite. Je pensais pas que ça nagerait si vite. Je me suis fait avoir, je ne me ferai pas avoir sur la prochaine course", a concédé le Niçois. Le premier combat qu'il voulait livrer avec le surdoué allemand Paul Biedermann n'aura donc pas lieu lors de cette première journée, les deux hommes devant patienter jusqu'à vendredi pour livrer une bataille de haut niveau. Le recordman du monde du 200 et du 400m devrait donc avoir une confiance intacte pour tenter de prendre sa revanche sur le Français qui l'avait dominé à Budapest cet été. Les séries ont été dominées par l'Américain Ryan Lochte, auteur d'un record des championnats en nageant le 200m en 1'42"38, juste devant le Tunisien Oussama Mellouli. Biedermann réalise le 4e temps des séries.

Sur 100m dos masculin, très belle performance de Jérémy Stravius, auteur du 2e temps des séries derrière le Russe Stanislav Donets, alors que Camille Lacourt, le champion d'Europe, n'a pas forcé dans ces séries en réalisant le 7e temps, gagnant aisément sa place pour les demi-finales. Idem pour Hugues Duboscq, sur 100m brasse, auteur du 6e temps à 82 centièmes de l'Italien Fabio Scozzoli, qui a battu le record des championnats (57"60). Sur 100m dos féminin, Alexianne Castel a gagné son billet pour les demi-finales en réalisant le 10e temps des séries (58"51). Dans une discipline qui n'est pas sa préférée, le sprinteur Fabien Gilot n'a pas franchi le cap des séries sur 100m papillon (51"87), restant à 36 centièmes du dernier qualifié, comme Clément Lefert (52"54).

Pour les relais, la France a assuré. Chez les hommes, sur 4x100m, l'équipe "B" a été alignée avec Boris Steimetz, Alain Bernard, William Meynard et Frédérick Bousquet, pour s'emparer de la 6e place à 2"19 du meilleur temps des Russes, auteurs d'un record des championnats (3'07"78). Pour les filles, sur 4x200m, Ophélie Cyrielle Etienne, Coralie Balmy, Mylène Lazare et Camille Muffat ont battu le record de France en 7'43"18, mais les Françaises restent en 4e position et sont à 2"55 des Américaines.

Cet après-midi, il sera intéressant de voir ce que Paul Biedermann fera en finale du 200m nage libre, la première de l'après-midi à partir de 16h20. Stravius, Lacourt, Duboscq et Castel disputeront leur demi-finale alors que la journée s'achèvera avec les deux relais (4x100m masculin, 4x200m féminin).