Yannick Agnel 032011
Yannick Agnel | AFP - PATRICK HERTZOG

Agnel: "J'avais un temps bien moindre en tête"

Publié le , modifié le

Yannick Agnel a battu son second record de France de la semaine en enlevant le 200 m nage libre avec à la clé la meilleure performance mondiale de l'année (1:45.47), un temps qui laissait pourtant le prodige niçois sur sa faim, samedi aux Championnats de France de natation à Strasbourg.

Un second titre, un second record de France, on vous imagine satisfait ?
"Oui c'est toujours sympa de pouvoir baisser un petit peu sa meilleure performance (ndlr: il détenait déjà le record de France) mais j'avais un temps qui était quand même bien moindre en tête. Avec le manque de fraîcheur de la fin de semaine, l'émulation d'hier (la finale du 100 m nage libre), toutes les émotions, cette course n'était pas facile à gérer. Sur le 200 m je pense que j'ai quand même encore pas mal de choses à changer, à prouver. Je suis vraiment claqué, vraiment très fatigué et il y aura d'autres occasions pour prouver que je suis là, et à un bien meilleur niveau."

Vous réalisez malgré tout la meilleure performance mondiale de l'année. Quel temps visiez-vous ?
"Je vais le taire, mais moins que ça ! A ce stade de l'année ça ne veut pas dire grand chose les meilleures performances mondiales. J'espère qu'à Shanghai le titre se jouera en 1:44.00, voire moins. En tout cas aux JO ça sera en 1:43, c'est sûr. On verra si c'est un temps que je peux réaliser, j'ai encore pas mal travail... et beaucoup de sommeil à rattraper parce que je n'ai pas trop dormi depuis le début de la semaine !"

On vous sent presque déçu malgré ce nouveau titre ?
"Pas du tout, si je ne souris pas et que je ne fais pas des blagues comme d'habitude c'est que je suis vraiment KO. Je pense que j'ai besoin de pas mal de repos. Mais je suis vraiment satisfait, j'ai validé les 200 m et 400 m pour les Mondiaux de Shanghai. Je repars avec deux titres et une troisième place, c'est pas mal quand même comme bilan sur trois courses."

Vous avez rapidement réussi à digérer votre petite déception après le 100 m libre de vendredi (3e) ?
"C'est sûr que le 100 m d'hier m'a mis un petit coup derrière la nuque. Ces championnats de France ont vraiment été fatigants, nerveusement et physiquement. Je vais tenter de bien récupérer et de pouvoir être prêt pour les prochaines échéances. Le 100 m a pompé beaucoup d'énergie mais je me suis remotivé et j'ai gagné en faisant une performance assez honorable. Maintenant je vais me tourner vraiment sereinement vers les Championnats du monde de Shanghai et j'espère pouvoir faire de très belles choses là-bas."

Combien de temps allez-vous couper avant de reprendre votre préparation pour les Mondiaux ?
"Je pense couper à peu près cinq jours, quelque chose comme ça, histoire de recharger les batteries et de revenir de pied ferme dans l'eau. Je vais rester sur Nice et en profiter pour me ressourcer."

AFP