Camille Muffat déjà au top pour sa rentrée
Camille Muffat déjà au top pour sa rentrée | AFP - John Mac Dougall

400 m libre: Muffat à 1 centième du record du monde

Publié le , modifié le

La championne olympique française Camille Muffat a échoué à un centième du record du monde du 400 m en petit bassin en s'imposant en 3 min 54 sec 93/100, dimanche à Berlin, lors de la 5e étape de la Coupe du monde.

Muffat tout proche du record du monde

Muffat a dominé l'épreuve de bout en bout, pointant nettement sous le record du monde à chaque temps intermédiaire, pour finalement échouer à un centième de la marque mondiale détenue par la Britannique Joanne Jackson depuis  le 8 août 2009. "Ce n'est pas grave, il me reste encore deux compétitions. Et j'améliore mon temps de 3 secondes", a déclaré Muffat, en référence aux deux prochaines sorties en petit bassin le mois prochain, à Angers pour les championnats de France puis à Chartres pour l'Euro. "J'avais décidé de partir vite, comme un sprint et pas comme parfois en accélérant sur la fin. Les 100 derniers mètres il y avait beaucoup de bruit et je savais que j'étais sur un bon chrono, a expliqué la Niçoise après avoir nettement devancé les Américaines Leah Smith (4:04.86) et Rebecca Mann (4:05.21).

Agnel termine en trombe

Le champion olympique français Yannick Agnel a, lui, remporté le 200 m libre en 1 min 42 sec 10/100, soit à 15 centièmes de son record de France en petit bassin. Agnel, longtemps troisième, a terminé en trombe pour devancer son rival allemand Paul Biedermann (1:42.71) et le Sud-africain Darian Townsend (1:42.79). "Je pense qu'il y a une bonne marge de progression. Ca ne me suffit pas", a déclaré Agnel. Je savais qu'il fallait partir assez doucement. Je pense que c'est plus agréable de finir en accélérant que freiné par la fatigue. Et je pensais bien en avoir sous le pied". "C'est bien de terminer par une victoire et une belle course", a ajouté le Nîmois de 20 ans, après l'amertume d'une 4e place la veille sur 100 m libre (47.04) en raison d'un premier virage manqué.
"Je pensais avoir la victoire (sur 100 m) dans les pattes si je n'avais pas raté ce virage. Mais ce sont des bonnes courses en étant pseudo-convalescent", a estimé le Français, visiblement remis de vomissements qui ont perturbé sa première nuit à Berlin, jeudi.

Gilles Gaillard