Rafael Nadal 07.06.2013
Poussé dans ses retranchements par le Serbe, Rafael Nadal a gardé cette sérénité qui lui est caractéristique. | MARTIN BUREAU/AFP

Nadal : "Tous les ingrédients qui font un grand match"

Publié le , modifié le

Rafael Nadal a estimé que sa demi-finale de Roland-Garros remportée vendredi face au N.1 mondial Novak Djokovic, après un long et superbe combat de 4h38, avait "tous les ingrédients qui font un grand match".

Quelles sont vos sensations après cette victoire ?
R.N : "C'était un match plein d'émotions. Nous avons joué tous les deux à un très haut niveau. C'est ce qui rend ce sport grand. J'avais perdu en Australie, cette fois-ci, c'est pour moi. Aujourd'hui c'est vraiment spécial. Ce n'était pas une finale, seulement une demie, ce qui fait une différence. Mais il y avait tous les ingrédients qui font un grand match."
   
Est-ce le genre de match qu'on aime jouer ?
R.N : "Ces matches sont spéciaux, vous ne les jouez pas tous les jours. Vous souffrez, mais vous aimez souffrir pour de tels matches. Parce que c'était encore plus dur de les voir à la télévision à Majorque l'an passé (pendant son  absence de sept mois pour blessure, Ndlr)."
   
Etes-vous satisfait de votre niveau de jeu ?
R.N : "Je suis content de la manière dont j'ai joué, et encore plus content de la manière dont je me suis battu au cinquième set, après avoir laissé passer ma chance au quatrième."
   
Que s'est-il passé à ce moment là, alors que vous sembliez contrôler le match ?
R.N : "Sur les deux breaks contre moi au quatrième, j'étais contre le vent. Il a sorti des coups spéciaux à ces moments-là. Il a fait des retours incroyables, il a été capable de hausser son niveau. Je sentais que j'avais le match en mains, mais je savais aussi que ce n'était pas à 100% sûr, à cause de la partie du court dans laquelle je jouais. J'ai été un peu trop agressif avec mon coup droit, j'ai commis quelques erreurs et lui a réussi de beaux points. Après au tie-break, le joueur venant de derrière a souvent les meilleures chances."
   
Avez-vous été surpris de voir Djokovic s'effondrer comme ça au troisième ?
R.N : "Ces matches sont longs, donc c'est difficile d'être à 100% tout le  temps. Les deux joueurs sont très proches, donc si l'un baisse, l'autre fait la différence. Il a connu une demi-heure fantastique pour gagner le deuxième set. Au troisième set, il a dû se dire qu'il avait manqué une opportunité à cause de la dynamique sur laquelle il était."

Considérez-vous que vous êtes imbattable à Roland-Garros ?
R.N : "Je ne le suis pas. En tout cas, c'est sûr à 100%, je ne me sens pas imbattable. Mais c'est vrai que c'est incroyable ce que j'ai fait depuis neuf ans. C'est le tournoi le plus spécial sur terre battue. Jouer en cinq sets aide les meilleurs, car vous pouvez commettre des erreurs mais vous avez le temps de revenir."
   
Propos recueillis en conférence de presse

Vidéo: le coup droit arme fatale de Nadal

Voir la video

AFP