Rafael Nadal
Rafaël Nadal sur le court Suzanne Lenglen | AFP - Thomas Coex

Nadal: "Mon match a été solide"

Publié le , modifié le

Rafael Nadal vainqueur à six reprises à Roland-Garros, s'est qualifié au pas de charge pour le troisième tour en surclassant l'Ouzbek Istomin 6-2, 6-2, 6-0 et moins de deux heures de jeu. L'Espagnol s'est montré ainsi "content" de sa prestation sur le court Suzanne Lenglen.

Comment vous sentiez-vous sur le court face à Istomin ?
"Bien. Je me suis senti bien. Je pense que le match était solide. Tout d'abord, je pense que le premier set était bon. Bon niveau au deuxième. Au milieu du set, j'ai eu quelques problèmes pour gagner des points en tout cas, et pour gagner en général je dirais. Puis, le troisième set, quant à lui était super, je crois. Vraiment très haut niveau pour moi. J'étais content de ce que j'ai fait, je n'avais pas joué comme cela depuis un certain temps".

Y-a-t-il des améliorations encore à faire pour le match suivant pour passer à un niveau supérieur ?
"C'est pour cela que je suis là, que je m'entraîne tous les jours. Il est certain que je peux améliorer un certain nombre de choses, d'abord le service. C'est la première chose à améliorer. Je me suis amélioré pendant le match, notamment le service que j'ai dû améliorer pour servir moins mal. C'est quelque chose sur lequel je peux travailler un peu, je pense. Sinon, en ce qui concerne le reste, je crois que je dois être satisfait de ce que j'ai fait".

Vous disiez il y a quelques temps que vous vous sentiez mieux de l'intérieur. Cela signifie quoi pour vous ?
"Quand j'ai dit que j'étais mieux, je ne voulais pas dire que je voulais faire une meilleure saison, mais qu'au début du tournoi j'ai eu une attitude plus positive, et de ce fait c'est moins difficile. L'année dernière, du fait de cette attitude moins positive, c'était un peu plus difficile, je n'étais pas à la maison et cela paraissait un peu long. Alors que cette année, je trouve que je m'amuse énormément. Je suis heureux, je ne souffre pas du fait de ne pas être à la maison. Alors que l'année dernière, je souffrais, je subissais ces déplacements. Cette fois-ci, je suis très content. Même si j'ai bien réussi l'année dernière, j'avais une petite angoisse d'un point de vue mental mais après les choses changent".

Gilles Gaillard