Virginie Razzano et Serena Williams
L'aventure est terminée pour Virginie Razzano | AFP - JACQUES DEMARTHON

Na Li écrase Stéphanie Foretz

Publié le , modifié le

Le moment de gloire de Virginie Razzano, héroïne du premier tour grâce à sa victoire sur Serena Williams mardi, aura été de courte durée car la Française a été éliminée au deuxième tour de Roland-Garros par la Néerlandaise Arantxa Rus 6-3 7-6(3). Même scénario du côté de Stéphanie Foretz-Gacon, dépassée par la Chinoise et tenante du titre Na Li en deux sets 6-0,6-2.

La Française, 111e mondiale, avait réussi un exploit insensé en devenant la première à battre Williams au premier tour d'un tournoi du Grand Chelem. L'Américaine avait remporté ses 46 rencontres précédentes. Razzano avait comblé alors un retard d'un set, et avait même été menée 5-1 dans le tie-break du deuxième. Elle n'a pu refaire de même cette fois-ci face à la Néerlandaise, 88e mondiale. Talentueuse mais inconstante, Rus s'était fait connaître l'an passé à Paris, où elle avait éliminé au deuxième tour la Belge Kim Clijsters.

Le courage n'aura pas suffi cette fois pour Razzano, qui aura laissé passer sa chance dans le deuxième set, où elle a mené 5-3. Visiblement éprouvée physiquement, elle a commis plusieurs erreurs coûteuses dans le tie-break. Elle a réussi à sauver une balle de match, mais n'a pu retarder l'échéance plus longtemps. Mathilde Johansson est donc la seule Française qualifiée pour le troisième tour.

Des deuxièmes tours difficiles pour Foretz

Stéphanie Foretz-Gacon a été balayée par la tête de série N.7. La Française, qui n'a jamais passé plus de deux tours à Paris, a marqué exactement deux fois moins de points que la Chinoise (27 contre 54). En 52 minutes de jeu, la jeune femme n'a enregistré que 5 points gagnants. Elle avait subi un sort quasi-semblable à l'Open d'Australie en janvier, où elle avait été éliminée au deuxième tour par la Belge Kim Clijsters (6-0, 6-1).

"J'étais tendue au début et après je me suis bien sentie. J'ai pu contrôler un peu le match. Je suis très heureuse de la façon dont j'ai joué sur le court aujourd'hui", a déclaré de son côté Na Li. "J'étais un peu nerveuse au début du match. Jouer une Française à Paris ce n'est pas facile", a-t-elle ajouté. Une impression qui en tout cas ne s'est pas fait sentir sur le court Suzanne Lenglen.

Gilles Gaillard