Camille Muffat
Camille Muffat, qualifiée pour la finale du 400m nage libre | AFP - LLUIS GENE

Muffat sans forcer

Publié le , modifié le

Très attendue dans le 400 m libre des Mondiaux à Barcelone, Camille Muffat s'est qualifiée dimanche pour la finale de sa distance fétiche, sans forcer, en gérant parfaitement son effort. La championne olympique, détentrice de la meilleure performance mondiale de l'année, a terminé deuxième de sa série en signant le sixième chrono au total (4'05"53).

L'autre Française engagée sur cette distance, Coralie Balmy, n'est pas parvenue à se qualifier pour la finale en nageant le quatrième temps de sa série (4'10"70). Le meilleur temps des séries a été réalisé par la jeune Américaine Katie  Ledecky, 16 ans, championne olympique du 800 m nage libre, que la Française a pu voir nager puisque dans la série précédente. "C'est vrai que la série d'avant, je savais qu'elles iraient assez vite car elles étaient plusieurs. Elles allaient forcément se tirer la bourre", expliquait la Française après sa course. "Je pense avoir assuré d'être en finale, avec un temps correct. C'est ce qui importe."

Revenue dans le sillage de l'Espagnole aux 300m, la championne olympique n'a pas jugé bon de s'employer pour remporter sa série: "L'Espagnole Costa Schmid, je la voyais, mais je me doutais que j'étais entre 4'04 et 4'06, donc je ne voyais pas l'intérêt d'aller la chercher." Tout en gestion, Camille Muffat était d'une incroyable sérénité après sa course:  "Les séries sont passées, place désormais à la finale.. J'ai tellement eu de différents 400m, entre le matin où je fais 4'10 et le soir 4'2. C'est vraiment une autre course. C'est évident que je vais nager plus vite, mais dans quelles proportions ?"

Quant aux déclarations de son entraîneur, Fabrice Pellerin, dans la presse hier, elle préfère ne pas en parler: "C'est assez compliqué de se focaliser sur une semaine de compétition pour ne pas penser à autre chose."

Vidéo: Muffat qualifiée tranquillement

 

 

Christian Grégoire