Camille Muffat
La Française Camille Muffat | AFP - JOSEP LAGO

Muffat repousse les doutes

Publié le , modifié le

Deux jours après sa défaite en finale du 400m nage libre, Camille Muffat s'est rassurée lors des séries du 200m nage libre. Avec le meilleur temps des séries, elle se qualifie pour les demi-finales, ce soir. Mais tout n'est pas effacé.

Le même débit habituel, le même calme, Camille Muffat n'a pas changé. Quelques secondes après avoir gagné son ticket pour les demi-finales du 200m nage libre, deux jours après sa 7e place en finale du 400, elle a repris ses habitudes, dans l'eau, en partant vite et en maîtrisant la course, et devant la presse, en affichant sa sérénité coutumière. "La page a été tournée une heure après le 400m", assène-t-elle. Mais la réalité n'est sans doute pas aussi claire.

Etant partie très vite dans sa série, elle n'a pas voulu gérer, comme elle le fait habituellement le matin. Elle avait besoin de se rassurer, de se montrer à elle-même que la machine n'était pas cassée, de prouver à ses rivales qu'elle était toujours présente. "J'ai su me lâcher un peu, sans me dire que c'était les séries", a-t-elle dit. "J'ai voulu y aller pour voir ce que ça donne. Pour débloquer quelque chose le matin, il faut partir, sans commencer à gérer son truc, sinon on peut vite passer à côté." Comme une petite contradiction avec sa première phrase, avec ce désir de tourner la page du 400m qui restera néanmoins encore dans son esprit un long moment. Et la fissure apparue dans sa cuirasse qui semblait indestructible peut donner bien des idées à ses adversaires.

"Toujours aussi calme et détendue"

Pour ne pas réfléchir, pour ne pas laisser les doutes s'installer, Camille Muffat a bénéficié de la présence dans sa série de l'ancienne reine de la discipline, Federica Pellegrini. Pour se rassurer, pour reprendre ses marques, il y avait aussi sa dauphine nationale et coéquipière d'entraînement, Charlotte Bonnet. La jeune nageuse de 18 ans l'a accompagnée depuis sa désillusion, et elle raconte: "Durant les deux jours qui ont suivi, elle a su se reposer, penser à autre chose. Elle est toujours aussi calme et détendue." Mais elle n'a pas endossé le rôle d'aide psychologique pour la relancer: "On a échangé dans d'autres domaines."

Camille Muffat a replongé, Camille Muffat s'est qualifiée pour les demi-finales, mais Camille Muffat n'a pas encore totalement évacué son échec du 400m. 

La série de Camille Muffat