Camille Muffat - Shanghai 2011
Camille Muffat | AFP - MARK RALSTON

Muffat rate la finale du 100m NL

Publié le , modifié le

Auteur du 5e temps des séries sur 100 m nage libre (54.35) ce matin, Camille Muffat qui n'a jamais fait de cette distance sa priorité, n'est pas parvenue à se qualifier pour la finale des Mondiaux-2011. Et sa dernière chance de décrocher une troisième breloque avec le 4X200m s'est envolée avec une quatrième place dans cette finale.

A 21 ans, la Niçoise a d'ores et déjà glané ses deux premières grandes médailles, toutes deux en bronze, dimanche sur 400 m libre et mercredi sur 200 m libre. Et le relais restait donc sa seule chance de médaille après avoir été éliminée en demi-finale du 100 m libre. Muffat savait toutefois que le 100m NL restait pour elle une épreuve optionnelle, même si son 5e temps (54.35) en séries aurait pu lui donner des ailes. En demi-finale, Muffat a terminé 6e, mais en améliorant son chrono du matin en 54.28.

Le relais 4x200 m féminin n'est donc pas parvenu à faire mieux qu'en 2007, à Melbourne, où elle avait décroché le bronze. L'équipe de France s'est emparée de la 4e place de la finale du 4x200m, remportée par les Etats-Unis en 7'46.14. Les quatre nageuses françaises (Coralie Balmy, Ophelie-Cyrielle Etienne, Charlotte Bonnet et Camille Muffat) terminent toutefois à la première place européenne derrière les USA, l'Australie et la Chine. 7e des séries, elles ont fait progresser leur temps de plus de deux secondes pour terminer au pied du podium.

Pour Hugues Duboscq, c'est la déception. Le triple médaillé olympique et double médaillé mondial, a échoué à se qualifier pour les demi-finales du 200 m brasse. Auteur du 23e temps des séries (2:13.56), le Havrais va devoir se reconcentrer pour le relais 4 nages. "C'était très dur, j'ai senti le pop corn en plein milieu de la course. Et  ce n'est pas bon signe quand on arrive à avoir des signes extérieurs comme ça. Les courses individuelles, c'est complètement foiré. Après, il me reste le  relais 4 nages où j'espère être à la hauteur", a-t-il conclu.