Lavillenie
Valentin et Renaud Lavillenie. | KIRILL KUDRYAVTSEV / AFP

Le film de la matinée : les Lavillenie assurent, Bosse prend date

Publié le , modifié le

A 21 ans, le champion d'Europe Espoirs Pierre-Ambroise Bosse aura à coeur de prouver ce samedi qu'il est bien la nouvelle star française du 800m lors de la première journée des Championnats du Monde à Moscou. Renaud Lavillenie, lui, ne voudra pas se rater afin de conquérir le seul titre qui manque à son palmarès.

10h57 : Les frères Lavillenie en finale 

Renaud Lavillenie, champion olympique en titre, et son petit frère Valentin se sont qualifiés pour la finale du sauf à la perche. L'aîné a franchi 5m65, tout comme le Tchèque Jan Kudlicka. Onze autres concurrents, dont Valentin Lavillenie, on réussi 5m55, portant à trize le nombre de perchistes en finale. 

10h34 : Eaton leader, Mayer remonte

Après l'épreuve du saut en longueur, la deuxième du décathlon, l'Américain Ashton Eaton est toujours en tête avec un total de 2003 points après avoir sauté 7,73m (3e meilleur saut). Kevin Mayer, 28e après le 100m, est remonté à la 16e place (1745 points) avec un bond à 7,50m. 

10h28 : R. Lavillenie chasse les doutes 

Comme son frère un peu plus tôt, Renaud Lavillenie a manqué son premier essai, avec une barre située à 5m65. Mais le grand favori de cette compétition s'est remis dans le sens de la marche en franchissant cette hauteur avec une marge énorme dès son deuxième essai. La finale est dans la poche.    

Le saut de Lavillenie en vidéo 

Voir la vidéo SGV Sport

Voir la vidéo SGV Sport

Voir la vidéo SGV Sport

9h55 : V. Lavillenie se rattrape

Après avoir manqué son premier essai à 5m55, Valentin Lavillenie a finalement passé cette barre lors de son deuxième essai. Ils ne sont pour l'instant que six à avoir franchi cette hauteur.  

9h22 : Bosse en patron 

Pierre-Ambroise Bosse a remporté sans forcer sa série du 800m avec un chrono de 1"47'70 après avoir mené la course de bout en bout, juste devant une autre valeur sûre de la distance, le Polonais Marcin Lewandowski (1"47'83). 

La vidéo de la course :  

 

Victor Patenôtre