Monfils revers 052012
Gaël Monfils en pleine action | EPA/MAXPPP

Monfils met genou à terre

Publié le , modifié le

Comme on le craignait après sortie piteuse au tournoi de Nice, et l'annonce selon laquelle il souffrait du genou droit, Gaël Monfils a finalement déclaré forfait pour Roland-Garros.

 

Le N.13 mondial qui ne se montrait guère optimisme sur ses chances de retrouver la terre parisienne, dans un tournoi dont il avait atteint l'an dernier les quarts de finale, s'est vu confirmer qu'il devra observer un repos de trois semaines.

C'est une grosse déception pour le Parisien qui va perdre tous les points  acquis l'an passé et reculer en conséquence au classement ATP. C'est un coup  dur aussi pour le camp tricolore en général, Monfils étant considéré comme le  meilleur joueur français sur terre battue. Dans ce tournoi où il avait l'habitude de briller, avec notamment un quart de finale en 2009 et surtout une  demi-finale en 2008,.Monfils était toujours fortement attendu par le public autant pour son jeu offensif que pour le show qu'il aime à proposer au public de Roland. Malgré la pression inhérente au fait de jouer à domicile, le Parisien apprécie d'ailleurs ce tournoi où il espérait encore pouvoir réussir quelque chose cette année. D'autant qu'il était assuré d'être dans les douze premières têtes de série  et donc certain d'éviter l'un des quatre meilleurs joueurs avant les quarts.

Même diminué, il pensait pouvoir s'en sortir au moins dans les premiers tours. Mais visiblement, sa blessure s'est aggravée, au point qu'il lui a semblé difficile de dompter les exigences du jeu sur terre avec cette blessure au genou. Après avoir passé des  examens jeudi à Paris, il a dû se résoudre à déclarer forfait pour son tournoi  préféré. Sans doute aura-t-il des regrets mais lorsqu'on l'a vu comme mercredi à Nice errer comme une âme en peine sur le court, où il s'était  fait sortir dès son entrée en lice par le 216e mondial, ne masquant ni sa douleur ni son inquiétude, on se dit qu'il ne pouvait prendre d'autre décision au risque de compromettre sa saison. Ensuite évidemment, il lui faudra retrouver suffisamment de motivation pour aller  reprendre les points perdus.  

Gilles Gaillard