Gaël Monfils
Gaël Monfils | MARTIN BUREAU / AFP

Monfils l’insubmersible

Publié le , modifié le

Mené un set à rien et breaké en début de 2e set, Gaël Monfils a renversé la vapeur pour venir à bout du Letton Ernests Gulbis en 3h15 au 2e tour de Roland-Garros (6-7, 6-4, 7-6, 6-2). Fatigué par ses douze matches joués ces deux dernières semaines et son duel avec Berdych en ouverture, le Parisien s’est appuyé sur son mental infaillible pour vaincre.

Monfils aime faire durer le plaisir. Après son match marathon d’un peu plus de quatre heures face au numéro 6 mondial Tomas Berdych, le Français a remis ça contre Ernests Gulbis. Contrairement à son premier tour, le Parisien n’a pas idéalement attaqué le match, concédant la manche inaugurale. Le Parisien a eu du mal à dompter le service puissant de son adversaire. Et quand il l’a pris, Gulbis a débreaké dans la foulée avant de conclure au tie-break sur un revers puissant.

Gulbis, l'intermittent

L’ancien numéro 7 mondial a mis un set à imposer son jeu mais s’est battu pour rester en vie. Lorsque le Letton prend sa mise en jeu, Monfils reste alerte pour recoller immédiatement. Les frappes du Français claquent plus fort pendant que Gulbis multiplie les fautes. Le poing sur le cœur, le finaliste malheureux du tournoi de Nice le week-end dernier monte en régime. Il égalise à un set partout en prenant le service du 40e joueur mondial, qui joue en dilettante.

La troisième manche débute mal pour le Tricolore qui semble à bout. Mais une fois de plus, son mental à toute épreuve fait la différence. Breaké, il rend la pareille à son adversaire puis se détache. Gulbis déraille et met tout dehors. Les enfants massés dans les tribunes du Philippe Chatrier lancent une ola. Le service et les frappes de Monfils font mal au Letton. Au moment de l’achever, le quart de finaliste 2011 tremble et doit en passer par un tie-break qu’il remporte. Touché au moral, le vainqueur du tournoi de Delray Beach cette saison craque complètement. La Monf’ peut dérouler pour s’ouvrir les portes du 3e tour. "A la fin du 3e set, il me dit : c’est un peu long, non? Et je lui ai répondu : T'inquiètes, on en a encore pour 1h, 1h15", a confié Gaël Monfils en conférence de presse à l'issue du match. 

Robredo puis Ferrer pour Monfils

Le tirage au sort ne l'a pas épargné puisqu'il devra y affronter l'Espagnol Tommy Robredo avant un éventuel 8e de finale contre Nicolas Almagro et un quart face à David Ferrer. Un adversaire qu'il a vaincu en 8e il y a deux ans, avant que son genou ne lui fasse des misères. Pour sa onzième victoire en douze matches disputés ces quinze derniers jours, Gaël Monfils a montré une fois de plus que son classement actuel (81e mondial) ne reflète en rien son niveau réel. Chez lui, le Parisien de 26 ans continue de faire honneur à la wild-card que lui ont offert les organisateurs.

Vidéo: la balle de match 

Voir la video

Vidéo: Monfils se confie après sa victoire

Voir la video

Jerome Carrere