Le relais 4x100m sacré champion du monde
Le relais 4x100m sacré champion du monde | PIERRE-PHILIPPE MARCOU - AFP

Mondiaux de Barcelone 2013 : Le relais 4x100m décroche l'or mondial

Publié le , modifié le

Loin d'être favoris pour la finale du relais 4x100m libre, et ce malgré un titre de champion olympique acquis à Londres, les Français ont réalisé un "hold-up" lors des Mondiaux de Barcelone 2013. Au coude à coude avec les Etats-Unis et la Russie, le relais tricolore a pu compter sur un dernier relai exceptionnel de Jérémy Stravius.

"Hold-up", "coup de poker" : voilà les mots qui revenaient depuis quelques jours dans le camp de l’équipe de France avant ce rendez-vous mondial. Déjà dimanche, le relais 4x100m nage libre messieurs français, champion olympique en titre, avait rempli la première partie de sa mission en se qualifiant avec brio pour la finale avec le 4e meilleur temps. Cela avait déjà surpris étant donné que le rassemblement tricolore avait choisi de s'appuyer sur des relayeurs différents (Amaury Leveaux, Fabien Gilot, Grégory Mallet, et William Meynard pour les citer) de ceux annoncés pour transformer l'essai en soirée. 

Gilot met la France sur orbite

En conclusion de la première journée, Yannick Agnel, Florent Manaudou, Fabien Gilot et Jérémy Stravius ont signé le premier sacre tricolore dans ces Mondiaux. Les Bleus, en difficulté à l'approche des 200m, ont pu compter sur le temps supersonique de Fabien Gilot -auteur d'un relai en 46"90- avant de laisser Jérémy Stravius finir le travail.

Car c'est bien dans les tout derniers mètres que la France a fait la décision face à des Américains et des Russes sur les dents. En témoigne le premier relai bien inférieur d'Agnel (48"76) à celui de Nathan Adrian. C'était sans compter sur les deux derniers passages des Bleus permettant d'effacer un retard de plus d'une seconde sur les États-Unis. Voilà qui devrait apaiser un peu les esprits après la noyade de Muffat, seulement 7e, sur 400m quelques minutes plus tôt. 

Vidéo: la victoire des français