Amaël Moinard (BMC)
Amaël Moinard (BMC) | velopalmares

Moinard: "Une journée de poker menteur"

Publié le , modifié le

Equipier modèle de Cadel Evans chez BMC, Amaël Moinard espère être en forme pour épauler son leader dans la haute montagne. Selon lui, les adversaires de l’Australien vont devoir se découvrir.

- Comment vous sentez-vous pour ce premier rendez-vous pyrénéen ?
- "Je me sens plutôt bien. Les deux derniers jours, j’étais plutôt en bonne forme. J’espère être présent le plus loin possible avec Cadel Evans aujourd’hui et que toute l’équipe aura une bonne journée."

- Cette étape de Luz est l’un des gros morceaux du Tour
- "C’est la haute montagne, ça va être différent. Plus personne ne va pouvoir se cacher. Les favoris seront obligés de se dévoiler. Certains sont un peu derrière, ce sera à eux d’attaquer. Nous sommes confiants. Depuis le début du Tour on court devant en espérant que ça continue aujourd’hui."

- L’équipe de Contador dit que c’est à Evans de contrôler la course ?
- "Tout le monde se renvoie la balle. On a pris un petit peu d’avance mais Cadel n’a que trois secondes d’avance sur Franck Schleck, 1’40’’ sur Contador en montagne, ce n’est pas grand-chose. Donc c’est plutôt à eux, s’ils veulent reprendre du temps, de prendre la course en main. Ce sera une journée de poker menteur."

- Et Cadel, il joue au poker ?
- "Non, il a l’air serein et il a montré qu’il avait de bonnes jambes depuis le début du Tour. Après, la haute montagne, c’est complètement différent. On arrive sur le terrain des Schleck et Contador, le poids de la course va reposer sur eux."

- Quel est ton rôle dans ce combat des chefs ?
- "On est toujours présent à côté de Cadel depuis le départ le plus longtemps possible. Aujourd’hui ce sera la même chose. Si c’est pas moi à côté de lui, ce sera un autre et je serai là demain. Le principal est qu’il soit bien épaulé. On est en lice pour un podium du Tour et c’est une expérience unique pour moi. Je suis heureux d’y prendre part."