Marion Bartoli
Marion Bartoli | AFP

Marion Bartoli revient de loin

Publié le , modifié le

Marion Bartoli (N.13) s’est imposée contre la Biélorusse Olga Govortsova à l’issue d’une rencontre longue de 3h12 (7-6(8), 4-6, 7-5). Loin de son meilleur niveau, la Française a dû sauver deux balles de match avant de faire plier sa rivale au mental. Demi-finaliste en 2011, Bartoli a du pain sur la planche pour prétendre accéder au dernier carré.

Le début de rencontre s’avérait délicat pour Marion Bartoli qui perdait son service d’emblée. Olga Govortsova confirmait sur son engagement et se procurait même une balle de double break à 2-0, 30-40. La Française l’annihilait et s’en sortait finalement. Au changement de côté, elle enfilait un tee-shirt manches longues afin de se réchauffer. Effet immédiat, la numéro 1 française recollait à 2-2 à la faveur d’un jeu solide ponctué par une amortie magnifique sur le dernier point. 

Mais la Biélorusse, 24e WTA en 2011, ne lâchait rien et profitait de grossières erreurs de Bartoli pour reprendre l’avantage. Plutôt grande (1,82 m), la blonde Slave n’hésitait pas à prendre le jeu à son compte, bien aidée par un coup droit puissant et précis. La native du Puy-en-Velay serrait le jeu pour rester au contact (3-3). 

Bartoli prend les devants

Elle concédait une nouvelle fois sa mise en jeu dans la foulée mais parvenait jusqu’au jeu décisif. Dans celui-ci, les deux protagonistes alternaient les fautes et les fulgurances, mais Marion Bartoli concluait les débats à 10-8 non sans avoir sauvé une balle de match. 

Dans le deuxième acte, Govortsova a réagi malgré le break concédé d’entrée. A 1-2, elle a produit un premier effort pour égaliser puis effectuer la course en tête, avant de s’emparer de nouveau du service adverse pour recoller à une manche partout (6-4) en profitant des fautes de la Française. 

A un point de la défaite

Dès l’entame du dernier set, Marion Bartoli gâchait trois occasions de prendre les devants à 0-40. La grande blonde aux chaussures blanches faisait la course en tête. A 2-3 contre elle, l’ancienne demi-finaliste du tournoi (en 2011) manquait son jeu de service, laissant sa rivale s’échapper.

A 5-3, Bartoli jetait toutes ses forces dans la bataille pour écarter deux balles de match avant de prendre la mise en jeu de la Biélorusse. Quelques minutes plus tard, elle réussissait enfin à conclure –sur un service gagnant- après plus de trois heures d’un combat dont elle se serait bien passée (7-5). La Française avait gagné moins de points que son adversaire (129 contre 131) mais elle avait su profiter de la fragilité mentale de Govortsova, talentueuse mais trop inconstante. 

"Elle jouait vraiment très bien", a confié la leader du tennis tricolore. "C’était l’un de mes meilleurs matches cette année. Je suis contente d’avoir su retourner la situation. J’aurais aimé gagné plus facilement mais elle a vraiment très bien joué. J’ai toujours essayé de rester positive et j’ai réussi à trouver la clef à 5-3 contre moi au troisième set. Mieux vaut tard que jamais". Effectivement.

Vidéo: les derniers points du match

Voir la video

Vidéo: la réaction de Marion Bartoli juste après sa victoire

Voir la video