Lindsey Vonn chausse les skis pour son grand retour aux JO
Lindsey Vonn chausse les skis pour son grand retour aux JO | AFP - OLIVIER MORIN

Mancuso s'illustre, Vonn se place

Publié le , modifié le

L'Américaine Julia Mancuso a remporté, ce mercredi, la descente des Finales de la Coupe du monde de ski alpin à Lenzerheide, au terme de laquelle sa compatriote Lindsey Vonn a pris la tête du classement général à l'Allemande Maria Riesch. Mancuso a devancé la Suissesse Lara Gut (+0"81) et l'Autrichienne Elisabeth Görgl (+1"15), championne du monde en titre, pour signer la cinquième victoire de sa carrière.

Les mois se suivent et ne se ressemblent pas. Sous les feux de la rampe jusqu'aux Mondiaux de Garmisch, Maria Riesch connaît depuis quelques semaines une sacrée baisse de régime. Sur les pistes suisses de Lenzerheide, l'Allemande n'a réalisé que le 17e temps et cède du même coup sa place de principale prétendante au gros globe à l'Américaine Lindsey Vonn qui a, elle, pris la 4e place de la descente du jour. Une descente remportée par une autre Américaine, Julia Mancuso. "J'étais proche de la limite, parfois tout proche de perdre le contrôle, mais cela m'a réussi", a déclaré Mancuso, qui a décidé de donner une partie de sa prime pour venir en aide aux victimes du tremblement de terre au Japon.

"C'était difficile, la visibilité n'était pas bonne et la piste secouait beaucoup, a confié Vonn à l'issue de sa prestation. J'ai lutté mais après ma faute, je savais que ce serait difficile. Mais la bonne chose est que je reprends la tête du général, après avoir chassé Maria tout l'hiver". Cette étape suisse lui a permis de reprendre 50 points à Riesch. Cette dernière accuse désormais 27 points de retard, et a un super-G, un slalom et un géant pour se rattraper. "Ma course était mauvaise, mais depuis ma blessure il y a quelques années, je ne me sens pas à l'aise quand la visibilité n'est pas bonne", a déclaré la double médaillée de bronze des Mondiaux en février. "Depuis le début de la saison, on me parle du général lors de chaque course. Psychologiquement, c'est éprouvant", a estimé l'Allemande.

Déclarations :
Julia Mancuso (USA, 1re):  "C'était une occasion à ne pas rater sur une piste très difficile. J'apprécie  cette pente et j'en ai profité. Il y a quatre ans, j'étais arrivée ici en tête  de la Coupe du monde (au classement général) et j'avais échoué. C'est donc une  petite revanche. Les conditions n'étaient pas faciles, surtout avec mon dossard  (le 22). Le super-G demain (jeudi)? Je me débrouille bien dans la discipline  cette saison, alors je vais essayer de gagner encore. J'avais perdu le goût de  la victoire depuis quatre ans (en Coupe du monde, depuis le 3 mars 2007 en  descente). Pourtant, ça faisait pas mal de temps que je skiais vite mais sans  gagner".
Lindsey Vonn (USA, 4e): "J'étais nerveuse deux heures avant la  course, surtout que j'avais connu quelques problèmes aux entraînements. Je suis  satisfaite de mon ski depuis deux-trois semaines. Quand je pense au retard que  j'avais fin février (au général, sur l'Allemande Maria Riesch), je ne peux être  que satisfaite."

Isabelle Trancoën