Florent Manaudou
Florent Manaudou | ALAIN JOCARD / AFP

Manaudou tranquille, Bousquet se fait peur

Publié le , modifié le

Florent Manaudou a parfaitement abordé dans son rôle de favori sa première course des championnats du monde de natation dimanche à Barcelone, en réalisant le 3e temps des séries du 50 m papillon (23"18), alors que Frédérick Bousquet n'est pas passé loin de la désillusion, obtenant sa qualification pour les quarts de finale pour quelques centièmes seulement, après avoir réalisé le 13e temps.

Bousquet, qui détient pourtant la meilleure performance de l'année, a terminé en 23"49, très loin du Sud-Africain Ronald Schoeman (23"02) qui s'est montré le plus rapide des séries devant l'Espagnol Rafael Munoz Perez (23"17). "J'ai été un peu craintif quand j'ai vue que je faisais 7e de ma série", avouait le Marseillais.

Troisième temps des séries, Florent Manaudou ne cachait pas sa satisfaction: "C'est comme en 2011. Tout le monde va un peu plus vite, moi aussi. C'est une course très serrée où il n'y a pas vraiment de spécialistes. On veut donc tous notre place, on nage très vite dès le matin. Cela va être compliqué d'être en finale, mais si j'y suis, tout est possible. Je suis surpris par le temps que je fais par rapport à mon niveau. Je fais une arrivée beaucoup trop longue. Je suis agréablement surpris, et j'espère aller encore plus vite ce soir."

Côté Français toujours, Damien Joly a complètement raté sa course dans le 400 m libre, en terminant 31e, après avoir connu des problèmes avec ses lunettes, et donc dans la visibilité, qui l'ont empêché de parfaitement bien nager, notamment pour les virages. Une course à oublier pour le nageur niçois qui va maintenant se focaliser sur le 800 m.

Elimination également pour Sophie de Ronchi  qui n'a pu faire mieux que le 19e chrono dans le 200 m 4 nages. 

Vidéo: Manaudou facile

 

 

Vidéo: Bousquet de justesse

 

 

Christian Grégoire