Mahut à l'assaut de Roddick

Mahut à l'assaut de Roddick

Publié le , modifié le

Il y avait la version foot, « Joue-la comme Beckham ». Nicolas Mahut est sur le point d’en inventer une à la mode « Rafa ».

Copier le maître, sextuple vainqueur de Roland-Garros et candidat à une septième couronner, une idée qui a fait son chemin dans la tête du Français. Avec une victoire pour neuf défaites et juste un deuxième tour atteint en 2010 Porte d’Auteuil, il était temps que l’Angevin prenne les choses en main. Côté tennis, jouer comme Nadal relève de l’impossible. En revanche, c’est côté vestiaires, il y a matière à amélioration. Cela peut paraître anecdotique mais Nicolas Mahut s’est rapproché de Nadal …en choisissant le casier le plus proche du champion espagnol. « Je pense qu’il ne peut rien m’arriver ! Avant, je changeais chaque année et je faisais tout le temps premier tour, explique le 88e mondial. Je me suis dit : Rafa, il prend le même chaque année, je vais tenter un truc, je vais me mettre pas trop loin et, avec un peu de chance, il va me donner deux ou trois bonnes ondes. »

Un atout dans la manche de Mahut qui doit affronter l’ex-N.1 mondial Andy Roddick sur le Suzanne-Lenglen. Si le duel semble déséquilibré sur le papier, l’Angevin a un bon coup à jouer. L’Américain glisse doucement vers la fin de sa carrière. En plein déclin, il n’est plus que 29e à l’ATP et n’a pas beaucoup de bons souvenirs Roland-Garros. En neuf participations, Roddick n’a jamais fait mieux que le quatrième tour (dont quatre éliminations au 1er tour). Bien souvent, il a enterré ses espoirs parisiens sur le Lenglen. Cette saison, il attend encore sa première victoire sur terre battue. S’il pouvait attendre un an de plus, Mahut ne serait pas fâché d’autant que Roddick avait privé le Français d’un premier titre ATP en finale du Queen’s 2007.

Point commun des deux joueurs, une préparation tronquée par les blessures. Un poignet récalcitrant pour Mahut et une hanche bloquée pour Roddick. L'Américain n'a plus joué depuis la fin mars à Miami et sera clairement à prendre. Sur une terre bien asséchée par le soleil de plomb qui sévit depuis quelques jours, Mahut sait qu'il pourra jouer son jeu d'attaque sans retenue. Et avec l'appui du public, il se sent prêt à sauter l'obstacle.

Xavier Richard @littletwitman