Tatyana Lysenko
Tatyana Lysenko, reine du marteau | AFP - JUNG YEON-JE

Lysenko-Savinova, les montagnes russes

Publié le , modifié le

Tatyana Lysenko a assommé le concours du lancer du marteau avec une moyenne à plus de 76 mètres ! La Russe, vice-championne d'Europe en titre, accède à la plus haute marche du podium devant la favorite allemande Betty Heidler et la Chinoise Wenxiu Zhang. Sur 800m aussi, la Russie a brillé grâce à Marya Savinova qui a devancé la Sud-Africaine Caster Semenya et la Kényane Janeth Jepkosgei Busienei.

L'exploit est de taille. Faire chuter de la plus haute marche du podium Betty Heidler, recordwoman du monde (79,42m), n'était pas chose aisée et pourtant Tatyana Lysenko l'a fait ! La Russe, qui revient d'une suspension de dopage (contrôlée positive à la methylandrostendione, une hormone de blocage des hormones féminines, lors d'un contrôle le 21 juillet 2007 ; elle a été suspendue deux ans à partir du 15 juillet 2007), a réussi un concours d'une régularité impressionnante avec des lancers à plus de 76 mètres de moyenne. Avec une pointe à 77,13m à son 3e essai, elle devance donc au final Heidler qui a conquis sa 3e médaille  aux Mondiaux, après l'or en 2007 à Osaka et l'argent en 2009 à Berlin grâce à ses 76,06 m au 5e essai et la  Chinoise Wenxiu Zhang (75,03 m au 1er essai). La Française Stéphanie Falzon a terminé 12e et dernière de la finale. Exclue des 3 derniers essais, la Bordelaise a réalisé 66,57 m au 1er essai.

La finale du 800m, si elle n'est pas la course la plus "starisée" fut sans doute l'une des plus belles de ces Mondiaux. Indécise et intense jusqu'au bout. Partie comme une flèche, la Kényane Janeth Jepkosgei menait un train d'enfer avant de s'effondrer dans la dernière ligne droite, arrachant au courage la médaille de bronze. Pour la victoire, tout se jouait entre Marya Savinova et Caster Semenya. La Sud-Africaine, tenante du titre, sortait du dernier virage comme une bombe mais la Russe, qui avait couru sagement jusque-là, plaçait une formidable accélération pour finalement coiffer la victoire dans le temps canon de 1'55''87, meilleure performance mondiale de l'année ! Championne d'Europe et désormais championne du monde, à 26 ans, Savinova est bien la reine des deux tours de piste.

Julien Lamotte