Mongolie, Bretagne, Sénégal : la lutte n'a pas de frontière

Deux hommes se battent dans du jus de viande en Angleterre. Des milliers de kilomètres plus loin, au Sénégal, deux combattants s'écharpent dans du sable ocre. Il s'agit du même sport. La lutte est protéiforme. Les règles changent, les aires de combat également ; mais il y a toujours cette volonté de mettre son adversaire à terre, dans un respect mutuel. En Mongolie, la tradition remonte même au temps de Gengis Khan, quand l'empereur préparait son armée au combat. Aperçu d'un sport-monde.

Publié le , modifié le

Lutte