L'UEFA menace d'exclusion européenne les championnats qui n'iraient pas à leur terme

Publié le , modifié le

Auteur·e : AFP
Aleksander Ceferin
Aleksander Ceferin, le président de l'UEFA. | AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Dans une lettre adressée jeudi aux ligues nationales européennes de football, l'UEFA a brandi la menace d'une exclusion européenne en direction de celles qui ne mettraient pas tout en oeuvre pour terminer leur championnat.

L'UEFA estime "prématurée" et "non justifiée" toute décision d'une ligue nationale d'interrompre définitivement son championnat domestique face à la crise liée à l'épidémie de coronavirus. Au lendemain de l'annonce de l'annulation du championnat de Belgique, l'instance européenne a réagi par l'intermédiaire d'une lettre, adressée aux fédérations, ligues et clubs, dont l'AFP a obtenu copie.

Ceferin prêt à repousser la C1

Dans ce courrier écrit conjointement avec l'Association européenne des clubs (ECA) et l'Association des Ligues européennes (European Leagues), le président de la Confédération européenne du football Aleksander Ceferin se dit "confiant" dans l'optique d'une reprise du football "dans les mois à venir". "Nous croyons que toute décision d'abandonner les compétitions domestiques est à ce stade prématurée et non justifiée", martèle-t-il jeudi.

à voir aussi La Ligue belge de foot siffle la fin de la saison La Ligue belge de foot siffle la fin de la saison

Alors que toutes les compétitions européennes sont suspendues, l'UEFA se dit même prête à repousser la reprise de sa lucrative Ligue des champions pour permettre aux championnats nationaux de se terminer : "Les groupes de travail (...) sont en contact quotidien pour assurer que l'objectif primordial de mener les compétitions à leur terme soit atteint (...) incluant la possibilité que les compétitions de l'UEFA reprennent après l'issue des ligues domestiques", en juillet ou en août, est-il encore écrit.

Une menace en guise de réponse aux Belges

L'UEFA, l'ECA et European Leagues montent au créneau alors que la Belgique a ouvert la voie jeudi à une interruption définitive de son championnat de première division, en gelant le classement actuel à une seule journée de la fin de la saison régulière (abandonnant la tenue des play-offs). Une décision qui doit encore être validée définitivement le 15 en assemblée générale. Les Belges seraient les premiers à franchir le pas, mais le débat est ouvert dans les grands championnats, notamment en Italie ou en Angleterre avec plusieurs voix exhortant à ne pas reprendre les compétitions.

à voir aussi Le sport impacté par le coronavirus - Suivez notre direct Le sport impacté par le coronavirus - Suivez notre direct

"Il est d'une importance primordiale (...) que les titres sportifs soient décernés sur la base de résultats (...) Nous devons l'assurer tant qu'une dernière possibilité existe et tant que des solutions de calendrier, d'opérations et de règlement sont disponibles", reprennent les dirigeants dans leur lettre. Ceux-ci en viennent même à remettre en cause l'éventuelle participation des clubs des ligues ayant interrompu leur championnat à la prochaine édition des Coupes européennes. "La participation aux compétitions de l'UEFA étant déterminée par le résultat sportif atteint à la fin de chaque compétition domestique complète, une interruption prématurée installerait des doutes sur l'accomplissement de cette condition", est-il écrit.

AFP