Michael Llodra
Michael Llodra | CYRILLE CADET / AFP

Llodra, service gagnant

Publié le , modifié le

Porté par un service de grande qualité, Michael Llodra a fait tomber Steve Darcis au 1er tour de Roland-Garros (6-4, 4-6, 6-1, 6-4). Très agressif, le Parisien n'a pas laissé respirer son adversaire belge dans les deux dernières manches pour valider son succès, malgré quelques difficultés à conclure.

Quand le service va, tout va. Michael Llodra pourrait faire sien cet adage. Fidèle à ses principes, le Français a gratifié le public du Philippe-Chatrier d'un festival de services-volées et d'aces. Dix-sept très exactement au cours des quatre sets de ce 1er tour. S'il n'a passé "que" 58% de première balle, le 55e joueur mondial a gagné 86% des points lorsque cela a été le cas. Contre un adversaire qui l'avait éliminé au même stade du tournoi en 2011, le Parisien a joué un beau tennis.

Dans la foulée de sa finale perdue face à Monfils au Challenger de Bordeaux la semaine dernière, le médaillé d'argent aux Jeux de Londres n'a cessé d'agresser Steve Darcis. La manche inaugurale est curieuse. Aucun des deux joueurs ne parviennent à conserver leur mise en jeu et les breaks s'enchaînent. A ce petit jeu, Llodra en compte un de plus pour empocher le set (6-4). Le Tricolore lâche le second, incapable de reprendre le service que le Belge lui avait volé (6-4). Mais il se ressaisit immédiatement. Son jeu redevient agressif et ses montées au filet tranchantes. Darcis prend la grêle (6-1).

Service-volée, l'arme fatale de Llodra

L'ultime manche semble prendre la même tournure. Le court central est en transe et fait la ola à son joueur à 3-0. Tout semble sourire au protégé de Stéphane Simian, à l'image de ce terrible coup de canon long de ligne à 5-1. Mais le bras de "Micha" tremble au moment d'exécuter la sentence. Darcis laisse parler son orgueil et débreake une fois. A 5-4, 0-30 pour son adversaire, Llodra laisse craindre une rencontre au long cours à l'image de celle de son compatriote Gilles Simon un peu plus tôt.

Le Parisien s'appuie alors sur son terrible service et sa volée pour se remettre dans le sens de la marche. Une arme fatale. S'il gâche quelques balles de match, le Tricolore conclut sur un beau smatch, le point rageur. Son affrontement avec Milos Raonic, tête de série numéro 14, promet des étincelles. Un beau duel de joueurs tournés vers l'offensive. Dans les gros tournois cette saison (Masters 1000 et Grand Chelem), Michael Llodra n'a jamais fait mieux qu'un deuxième tour. Sur ses terres, il a promis de se battre pour conjurer la malédiction.

Vidéo-Llodra: "J'ai serré le jeu pour conclure" Voir la video

Jerome Carrere