Mahut, Llodra
Michaël Llodra et Nicolas Mahut | P Perusseau/MAXPPP

Llodra-Mahut montrent la voie à Tsonga

Publié le , modifié le

Roland-Garros 2013 sera-t-il l'année des Français ? En attendant la demi-finale du simple messieurs entre Jo-Wilfried Tsonga et David Ferrer vendredi, une paire tricolore s'est qualifiée pour la finale du double messieurs. Jeudi, Michaël Llodra et Nicolas Mahut ont logiquement disposé de l'Uruguayen Pablo Cuevas et de l'Argentin Horacio Zeballos en deux manches 7-6 (4), 6-2.

La Marseillaise est chaude ! Si elle n'a pas retenti après la défaite de Mladenovic-Nestor en finale du double mixte, elle n'attend qu'une victoire française pour résonner dans le stade Roland-Garros. Ce sera peut-être pour le double messieurs puisque la paire Llodra-Mahut s'est qualifiée pour la finale. Déjà titré trois fois en Grand Chelem, Llodra est un habitué mais cette fois il peut l'être avec un nouveau partenaire (deux fois en Australie avec Fabrice Santoro et une fois à Wimbledon avec Arnaud Clément, ndlr). C'est un exploit car le Parisien est associé avec Nicolas Mahut pour la première fois sur ce tournoi.

Un duo sur le tard

La paire française va jouer titre samedi face aux frères américains Bryan ou au duo austro-brésilien Alexander Peya/Bruno Soares. "C'est incroyable et surtout ce n'est pas fini", a déclaré Llodra, pilier  d'un duo qui réfléchissait depuis longtemps à jouer ensemble mais dont les débuts ont été retardés par la blessure à un genou de Mahut. "Depuis un mois, mon genou ne me fait plus mal, j'étais tendu aujourd'hui, c'était ma première demi-finale a Roland -Garros. Mika a été énorme, il m'a poussé et j'ai réussi à me libérer deuxième set", a souligné Mahut.

Noah-Leconte en 1984

Cela fait 29 ans que la France attend un vainqueur dans le double messieurs. Un peu comme en simple (la dernière victoire remonte à 1983 avec Yannick Noah, ndlr), il faut revenir au milieu des années 80 pour trouver une trace d'un succès français. Samedi, Llodra-Mahut vont essayer de succéder à Yannick Noah et Henri Leconte, dernière paire, vainqueurs en 1984. Mickael Llodra a déjà joué une finale à Paris, avec Fabrice Santoro: ils l'ont perdue, en 2004 contre les Belges Xavier Malisse et Olivier Rochus. A eux de jouer ...et de gagner !