Lizeroux: "Pas de retour sur les skis cet hiver"

Publié le

Auteur·e : Thierry Tazé-Bernard
Lizeroux Julien portrait 2009
Le slalomeur Julien Lizeroux | AFP - Franck Fife

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Opéré en juin dernier du tendon quadricipital de la rotule du genou, Julien Lizeroux poursuit sa rééducation. "Ma rééducation est très longue et très lente, comme attendue", dit-il dans un entretien exclusif ajoutant qu'il ne se "connaissait pas ces qualités de patience". Le vice-champion du monde de slalom et de super-combiné 2009 sait désormais que "le retour sur les skis ne sera pas pour cet hiver". Il a néanmoins déjà rechaussé des skis, mais des skis de fond.

 - Comment allez-vous et où en êtes-vous de votre rééducation ?
- Julien Lizeroux:
"Ca va bien. Ma rééducation est très longue et très lente, comme attendue, donc je continue d'être très patient et de laisser du temps à mon genou pour récupérer."

- Avez-vous réussi à retrouver une vie normale, avec une activité sportive intéressante ?
J.L.: "Disons que j'ai une vie "sédentaire" totalement normale. En ce qui concerne le sport, j'ai des activité très réduites: vélo, piscine, et kiné au programme,
un peu de footing et des exercices spécifiques de rééducation. J'ai refait aussi un peu de ski de fond."

"Ne pas trop forcer"

- En septembre dernier vus me disiez que l’objectif était de pouvoir chausser des skis vers la fin février. Etes-vous proche de ce retour sur la neige ?
J.L.: "Depuis le début, j'ai toujours dit que je n'avais pas d'objectifs et que c'est mon genou qui dictait la cadence. Les chirurgiens me demandent de ne pas trop forcer et le retour sur les skis ne sera donc pas pour cet hiver."

- Quelles sont les prochaines échéances physiques que vous vous fixez ?
J.L.: "Je n'ai pas d'échéances. Je continue sur ma ligne de conduite, j'adapte mon temps et ma programmation à ma condition du moment. Je ne me connaissais pas ces qualités de patience!"

Heureux de la densité du ski tricolore

- Avez-vous vu des évolutions sur le circuit masculin durant cet hiver ?
J.L.: "Je n'ai rien vu de particulier notamment à cause des conditions de neige difficiles rencontrées cet hiver."

- Qu’avez-vous pensé des performances des équipes de France cet hiver en alpin ?
J.L.: "Je suis très content de voir que le niveau se densifie encore cette année avec encore plus d'athlètes qui terminent dans le top 10. J'aime l'ambiance de travail collective, j'aime l'état d'esprit. Certes, il y a peut être un peu moins de podiums, mais plus de top 10 et c'est important pour continuer de construire la suite..."