L'équipe Garmin Cervélo
L'équipe Garmin Cervélo dans l'exercice du contre-la-montre | AFP - LIONEL BONAVENTURE

Lionel Marie : «Garder le maillot jaune »

Publié le , modifié le

Après la belle victoire de la formation Garmin-Cervélo en contre-la-montre par équipe dimanche et avant l’étape pour sprinteurs entre Olonne-sur-Mer et Redon, le directeur sportif Lionel Marie a accepté de faire le point. Il nous a notamment fait part de sa volonté de conserver le maillot de leader dans l’escarcelle de l’équipe américaine.

Dimanche a été une belle journée pour Garmin-Cervélo. Comment s’est passée la soirée avec les coureurs ?
« Comme la journée, c’est-à-dire très belle ! Il y avait de l’émotion, du plaisir et de la satisfaction. On a fait en sorte que toute l’équipe soit présente car cette victoire en contre-la-montre est bien évidemment une victoire collective. Aussi bien pour les coureurs que pour le staff. On a donc passé un bon moment tous ensemble. C’était sympa. »

Thor Hushovd a été impressionnant sur le chrono. Comment se sent-il en ce début de Tour ?
« Il est comme toujours très motivé. Thor est champion champion du monde, ce n’est pas pour rien. A chaque fois qu’il est sur le Tour, il gagne quelque chose et on peut penser qu’il a va garder le maillot jaune encore quelques jours. »

Aujourd’hui, l’étape entre Olonne-sur-Mer et Redon devrait se régler au sprint. Quelle va être la stratégie de l’équipe Garmin-Cervélo ?
« Mark Cavendish (HTC-Highroad) va être là, Tyler Farrar (Garmin-Cervélo) aussi. C’est un sprint qui va se faire entre spécialistes. Thor doit lui se protéger d’éventuelles chutes donc il sera aussi devant. Je ne pense pas qu’il prenne de risque. Mais on ne peut pas se permettre non plus de perdre du temps car Cadel Evans n’est qu’à une seconde et nous, il faut qu’on fasse tout pour garder le maillot jaune.

Qui va épauler Thor Hushovd ?
« L’équipe entière est là pour l’aider et le protéger. Après, il y aura Julian Dean qui s’occupera de Tyler Farrar car c’est une grosse chance de victoire pour nous aujourd’hui. »

Isabelle Trancoën