Ligue des champions : Neymar et Mbappé blessés, le PSG dans le flou avant Liverpool

Publié le , modifié le

Auteur·e : francetv sport
Neymar

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Le Staff du PSG a communiqué mercredi après-midi sur l'état de forme de ses deux attaquants vedettes, restant très vague. Les blessures de Neymar et Kylian Mbappé, en sélection mardi inquiètent à une semaine d'un choc décisif en Ligue des champions contre Liverpool. En moins d'une heure, le club parisien a vu sa paire offensive en or (achetée 400 millions d'euros en cumulé) s'effondrer sur la pelouse de Milton Keynes, en Angleterre, et de Saint-Denis où le Brésil et la France affrontaient respectivement le Cameroun et l'Uruguay.

"Merci à tous ceux qui m'ont envoyé des messages me souhaitant un prompt rétablissement, je pense qu'il n'y a rien de grave", a tenté de positiver le Brésilien dans un message posté sur Instagram. Le N°10 de la Seleçao a quitté les siens huit minutes après le coup d'envoi en se tenant l'adducteur droit, après un tir lointain et puissant. Le médecin des Auriverde Rodrigo Lasmar s'est voulu rassurant : "Il est sorti gêné à l'aine droite. Cela prendra un peu de temps pour un meilleur diagnostic, il faudra faire des examens mais a priori ce n'est pas une blessure importante", a-t-il déclaré à la télévision brésilienne. Sa participation au match de championnat contre Toulouse samedi est probablement compromise. Mais l'état-major parisien, et en premier lieu l'entraîneur Thomas Tuchel, doit surtout frissonner à l'idée de perdre sa pépite pour le duel contre les "Reds" mercredi au Parc des princes. Mbappé est sorti quant à lui après une demi-heure de jeu en grimaçant de douleur, la main posée sur son épaule droite abîmée par une mauvaise chute.

Choc "assez important"

Le doute est donc également de mise même si, là aussi, les premières nouvelles livrées mardi soir par Didier Deschamps, ainsi que l'attitude du joueur revenu sur le banc de touche avec le sourire, incitaient à l'optimisme. "Il avait une douleur à l'épaule suite à sa chute et il doit passer des examens demain (mercredi) matin. Mais il n'y a pas d'inquiétude particulière", selon le sélectionneur des Bleus. Il y a eu un choc "assez important" mais pas, semble-t-il, "de torsion ou autre", a-t-il précisé. Interrogé par le quotidien L'Equipe, l'ancien médecin de l'équipe de France et du PSG Alain Simon a détaillé les deux options possibles, la meilleure et la pire. "Si c'est une contusion de stade 1, c'est une question de jours, pas de soucis, il pourra jouer face à Liverpool. Si c'est un stade 2, ce sera très difficile parce qu'il aura de fortes douleurs lors des courses", a-t-il décrypté.

Mercredi après-midi, le PSG a communiqué sur twitter pour dresser un premier bilan des blessures, "pour Neymar JR une élongation des adducteurs droits, pour Kylian Mbappé une contusion de l’épaule droite. Une période de 48h de soins sera observée afin de juger l’évolution clinique." Le staff du club de la capitale reste très vague. En ce qui concerne Neymar, difficile de l'imaginer jouer dans huit jours avec une élongation, même légère. Quant à Mbappé, impossible de savoir l'ampleur de sa "contusion" à l'épaule. Il faudra attendre 48h pour être fixé.  

En cas de double forfait mercredi pour l'avant-dernier match des poules de C1, le PSG serait privé d'une doublette qui a inscrit cinq des 11 buts parisiens en Ligue des champions cette saison, et qui cumule 21 réalisations en championnat.

Les solutions Draxler et Di Maria

Le scénario serait terrible pour Tuchel alors que son équipe, troisième (avec 5 points) de son groupe derrière Naples et Liverpool (6 points), n'a plus le droit à l'erreur en C1, le principal objectif des propriétaires qataris. L'entraîneur allemand, s'il devait être privé de Neymar et/ou Mbappé, alignerait certainement Angel Di Maria, au côté de l'habituel avant-centre Edinson Cavani. L'argentin s'est offert un très bon début de saison jusqu'ici en sauvant le PSG contre Naples (2-2) dans les arrêts de jeu. Lors de sa prolongation, fin octobre, de contrat jusqu'en 2021, il a d'ailleurs insisté sur la "confiance" que lui accordait "le nouvel entraîneur".

En février 2017, le trio Di Maris - Cavani - Draxler avait dynamité la défense barcelonaise (4-0 en Ligue des Champions).
En février 2017, le trio Di Maris - Cavani - Draxler avait dynamité la défense barcelonaise (4-0 en Ligue des Champions). © FRANCK FIFE / AFP

Le casse-tête serait plutôt de trouver le troisième attaquant. L'Allemand Julian Draxler serait le choix le plus logique, sauf qu'il n'a quasiment pas été utilisé en attaque cette saison. En manque de rythme, il a été repositionné en milieu de terrain par Thomas Tuchel, et c'est à ce poste qu'il recommence à s'épanouir dans le 11 parisien. D'autant plus qu'en milieu de terrain non plus il n'y a pas pléiade de joueurs au niveau d'un tel événement, il serait difficile de se passer de l'Allemand. Pour trouver un match notable avec la triplette Di Maria - Cavani - Draxler titulaire en attaque, il faut remonter au 14 février 2017 avec l'incroyable victoire de Paris sur le FC Barcelone en Ligue des champions (4-0). 

Moussa Diaby lancé dans le grand bain ?

Outre Draxler, le banc parisien manque d'arguments sérieux pour un match à enjeu de Ligue des champions contre le finaliste sortant. Difficile d'imaginer Eric-Maxim Choupo-Moting titulaire, même en Ligue 1 le Camerounais n'a pas encore joué un match référence et semble clairement un ton en dessous du reste de l'équipe. La surprise pourrait venir du côté de la jeunesse parisienne, avec un Moussa Diaby qui enchaîne les bonnes prestations depuis le début de la saison. Thomas Tuchel n'est pas du genre à avoir peur de lancer ses jeunes, la solution Diaby sur la gauche de l'attaque serait plus que crédible. Mais si les deux stars ne sont pas là... Paris garde le traumatisme de la saison dernière avec la grosse blessure au pied droit de Neymar qui l'avait empêché de disputer le 8e de finale retour de Ligue des champions perdu contre le Real Madrid (2-1) le 6 mars.

francetv sport francetvsport