Jean-Michel Aulas
Jean-Michel Aulas | ROMAIN LAFABREGUE / AFP

Ligue 1 : Une "image déplorable du foot", et de "grosses erreurs d'arbitrage", Jean-Michel Aulas fulmine après OM - OL

Publié le , modifié le

Jean-Michel Aulas n'a pas vraiment apprécié le spectacle. Le président de l'Olympique Lyonnais a déploré dimanche l'ambiance qui a régné autour du match de son club à Marseille, alors que le bus de l'OL a été caillassé avant la rencontre. Le dirigeant rhodanien a aussi pointé du doigt l'arbitrage, coupable selon lui d'avoir plombé les chances de ses joueurs.

Le président de l'Olympique lyonnais Jean-Michel Aulas a déploré dimanche "une image déplorable du football" après la défaite de son club à Marseille (2-1), marquée, selon lui, par de "grosses erreurs d'arbitrage" et accusé le caillassage du bus de son équipe d'avoir été planifié.

"C'est sûr que le résultat est incontestable. Par contre, le match a donné une image déplorable du football dans son contexte de passion mais aussi de réaction : c'est-à-dire quand on essaie d'impressionner avant (le match) des joueurs, des dirigeants avec une pression non contenue", a déploré Jean-Michel Aulas au micro de Canal +.

"On peut citer au moins deux cas de difficultés sur le plan de l'application de la VAR", a expliqué le dirigeant de 70 ans, après le dernier match de la 13e journée de Ligue 1 disputé devant une assistance record au Vélodrome (65 421 spectateurs). "Il me semble qu'il y a une main de Sanson juste avant la main (de Thiago Mendes) qui amène au penalty, qui change le destin du match. Et puis il y a la gifle de Benedetto sur Dubois qui n'est pas du tout sifflée", a-t-il souligné.

"Le car a été cassé sur commande"

"Bravo à Marseille d'avoir su mettre une pression fantastique, d'avoir su conditionner les petits ramasseurs de balle pour qu'ils ne redonnent plus les ballons", a ironisé M. Aulas.

"Marseille a gagné, on ne va pas le contester mais il y a de grosses erreurs d'arbitrage" de la part d'Antony Gautier, et "le car cassé sur commande pour impressionner", a-t-il énuméré.

Le car de l'équipe de Lyon a en effet été caillassé à son arrivée au stade Vélodrome de Marseille, comme en mai 2019, en mars 2018 et en septembre 2016, lors de précédents OM-OL, provoquant cette fois l'explosion de deux vitres latérales. "J'ai regardé comme vous les réseaux sociaux cet après-midi : il y a eu un certain nombre de directives qui étaient donné pour attendre le car et le caillasser", a assuré le président de l'OL.

A l'issue de la 13e journée, Lyon pointe à la 14e place, à six points de Marseille, dauphin du Paris Saint Germain.

à voir aussi Ligue 1 : Le car de l'OL caillassé, Aulas a menacé de ne pas jouer Ligue 1 : Le car de l'OL caillassé, Aulas a menacé de ne pas jouer
AFP