Ligue 1 - 31e journée : "Saint" Étienne Green, gardien prédestiné

Publié le , modifié le

Auteur·e : AFP
Etienne Green
Etienne Green a brillé face à Nîmes | SYLVAIN THOMAS / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Saint-Etienne s'est imposé face à Nîmes, ce dimanche 4 avril, dans un duel qui comptait pour la course au maintien lors de la 31e journée de Ligue 1 (0-2). Pour son premier match avec le maillot vert, le troisième gardien Etienne Green a brillé en arrêtant un penalty. Une première réussie pour un jeune prédestiné à jouer chez les Verts.

Prénom : Étienne. Nom : Green (vert, en anglais). Rien qu'à son évocation, son nom fait sourire. Surtout quand on sait que ce jeune gardien de 20 ans porte le maillot de l'AS Saint-Etienne. Pour sa première titularisation avec les Verts, le gardien a largement contribué à la victoire des siens, puisqu'il a arrêté le penalty de Renaud Ripart face à Nîmes ce dimanche (0-2). "On l'avait regardé à la vidéo, je savais que souvent, il ouvrait le pied, j'ai décidé de partir à gauche et je l'ai sorti", a expliqué le héros du jour pour Canal+.

"Une fierté de faire mes débuts à l'AS Saint-Étienne"

"C'est une fierté de faire mes débuts à l'AS Saint-Étienne, je suis au club depuis que j'ai 9 ans ça fait un bout de chemin", a lancé Etienne Green, au micro de Canal+. Le destin a souri à ce jeune stéphanois, dont le nom résonnait comme une promesse. "Je suis né en Angleterre (à Colchester, NDLR), ma mère est française, mon père anglais, pour rappeler la France à ma mère, ils ont décidé de m'appeler Étienne", comme le saint qui donne son nom à la capitale du Forez.

Le N°40 vient de très loin, puisqu'il n'était pas programmé pour jouer cette saison. Quatrième dans la hiérarchie des gardiens avant la mise à l'écart définitive de Stéphane Ruffier, Etienne Green a profité des blessures de Jessy Moulin et de Stefan Bajic, qui avait disputé le match précédant, pour découvrir l'élite aux Costières. Une première rencontre qui va certainement en appeler d'autres. 

AFP