Liga : le Real se heurte au mur Getafe, prétendant à la C1

Publié le , modifié le

Auteur·e : France tv sport
Getafe
Le Real Madrid s'est heurté au mur Getafe jeudi soir. | JAVIER SORIANO / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

L'équipe de Zinédine Zidane s'est contentée d'un nul 0-0 chez son voisin de la banlieue sud, jeudi pour la 34e journée du Championnat d'Espagne, permettant aux "Azulones" d'entretenir leur rêve de Ligue des champions.

Au Coliseum Alfonso-Pérez, le Real a eu un avant-goût de la forteresse défensive qui défiera les équipes européennes la saison prochaine si Getafe se maintient à la quatrième et dernière place qualificative pour la C1. Et les arabesques de l'épatant Brahim Diaz n'ont pas suffi au club merengue pour se sortir de la nasse...

Pris dans cette toile d'araignée, le Real a peiné à développer du jeu, se trouvant souvent contraint de sauter les lignes adverses. Porteur du brassard de capitaine, Karim Benzema a ainsi trop croisé son tir (2e) puis écrasé sa frappe sur une passe en retrait maladroite de Gareth Bale (39e), encore décevant jeudi soir. Bref, le partage des points est logique et la saison s'étire en longueur pour le Real, malgré le retour en sauveur de "ZZ" début mars pour reconstruire une équipe en fin de cycle.

Getafe vers la meilleure saison de son histoire ?

Au classement, le Real (3e, 65 pts) voit s'éloigner un peu plus son objectif de reconquérir la deuxième place occupée par l'Atlético Madrid (2e, 71 pts), dauphin du FC Barcelone (1er, 80 pts). Getafe (4e, 55 pts) a obtenu pour sa part un bon point même si Séville (5e, 55 pts), vainqueur du Rayo Vallecano 5-0, est revenu à sa hauteur.

Getafe n'est plus qu'à quatre journées de signer la meilleure saison de sa jeune histoire et de pouvoir découvrir l'épreuve-reine européenne. Ce beau parcours doit beaucoup à l'entraîneur Pepe Bordalas, qui a construit une équipe au jeu fruste mais efficace. Face au Real, Getafe a étalé toutes les vertus qui en font un étonnant candidat à la grande Europe: solidité défensive, pressing intense, duels rugueux et projection rapide vers l'avant.

France tv sport francetvsport