Liga : Avec un Karim Benzema buteur, le Real Madrid reprend les commandes

Publié le , modifié le

Auteur·e : AFP
Karim Benzema heureux buteur

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Le Real Madrid retrouve son trône ! Pour la première fois cette saison, le champion d'Espagne en titre a récupéré le fauteuil de leader en maîtrisant Levante (2-0) ce dimanche pour la 5e journée de Liga, grâce à des buts de Vinicius Junior et Karim Benzema.

Au stade de la Céramique de Villarreal, où Levante s'est invité pendant les travaux de son enceinte à Valence, l'ailier brésilien Vinicius Junior a ouvert le score d'un tir splendide enroulé dans le petit filet opposé après un corner mal repoussé (16e), soit son deuxième but en deux rencontres. Puis l'avant-centre français Karim Benzema a débloqué son compteur cette saison sur une contre-attaque au bout du temps additionnel (90e+5).

Ces deux buts ont suffi à l'équipe de Zinédine Zidane (1re, 10 pts, un match de moins) pour prendre les commandes du classement devant le Betis Séville (2e, 9 pts) ou encore la Real Sociedad (3e, 8 pts), qui avaient pris les devants ces dernières semaines en profitant du calendrier aménagé offert aux Madrilènes après un été chargé. En soirée (21h00), deux autres équipes ayant repris leur saison tardivement sont en lice : le FC Barcelone (7e, 6 pts, trois matches en moins) et Séville (8e, 6 pts, trois matches en moins) s'affrontent dans un choc au sommet au Camp Nou.

L'éventuel vainqueur de cette affiche se posera en dauphin du nouveau leader madrilène, comme un retour à la normale dans un début de saison de Liga qui avait laissé la part belle aux ambitieux. Contre Levante, le Real Madrid a vite douché les ardeurs de la concurrence en ouvrant la marque : Vinicius, déjà unique buteur mercredi contre Valladolid (1-0), a récidivé avec un joli but, une frappe parfaitement enroulée dans le petit filet opposé malgré une foule de défenseurs adverses massés dans la surface (16e). Une belle récompense pour cet ailier électrique mais souvent maladroit dans la finition...

Toujours sans Eden Hazard

Cela a lancé l'équipe de Zidane sur de bonnes bases, même si les Madrilènes, à nouveau privés d'Eden Hazard sur blessure, auraient dû faire le trou plus vite. Comme par exemple sur ce ballon chipé par Luka Modric que Benzema a expédié sur la base du poteau (51e). Ou bien ces multiples incursions de Vinicius où seul a manqué le dernier geste (52e, 55e). Quant à la tête puissante du capitaine Sergio Ramos, l'arbitrage vidéo a tranché et annulé le but, le jugeant entaché d'un léger hors-jeu (68e).

Faute de creuser l'écart, le Real aurait pu s'exposer à une égalisation adverse mais le gardien belge Thibaut Courtois a été impérial. Il a certes été sauvé par sa barre transversale sur une tête du Monténégrin Nikola Vukcevic (31e), mais il a ensuite enchaîné les parades décisives (58e, 60e, 77e). Et c'est Benzema qui, d'une finition parfaite après avoir traversé tout le terrain (90e+5), a consolidé la victoire dans les dernières secondes, ramenant le Real Madrid au sommet du classement.

AFP