Azarenka 01062011
Victoria Azarenka | AFP

Li Na file en demie

Publié le , modifié le

La Chinoise Na Li (N.6) s'est qualifiée pour les demi-finales en s'imposant contre la Biélorusse Victoria Azarenka (N.4): 7-5, 6-2. Comme à l'Open d'Australie en début de saison, elle rejoint le dernier carré d'un Grand Chelem. Elle est la première chinoise à aller aussi loin à la Porte d'Auteuil. La Biélorusse, quant à elle, s'arrête une nouvelle fois au stade des quarts de finale. Aucune des quatre premières joueuses mondiales n'est présente dans le dernier carré.

Victoria Azarenka a rejoint les autres têtes de sérieéliminées prématurément dans le tableau féminin. Quatrième du classement WTA, la Biélorusse a pris la porte, comme Caroline Wozniacki (N.1), Kim Clijsters (N.2) et Vera Zvonareva (N.3) avant elle... Dire que le tennis féminin manque d'une patronne est un doux euphémisme. Clairement dépassée par le niveau de la Chinoise Na Li :7-5, 6-2 en 1h29. La Chinoise répond une nouvelle fois présent lors des grands rendez-vous. Surtout, elle confirme quatre mois après l'Open d'Australie que son accession en finale n'était pas un hasard. A 29 ans, elle a désormais la maturité nécessaire pour gérer la pression des grands événements. Son adversaire, de sept ans sa cadette en a fait les frais. Avec 70% de premières balles, elle a aussi assuré son match en retour, obtenant 11 balles de break et en convertissant 5. Après une première manche accrochée en 56 minutes, elle a ensuite accentué son emprise sur le match en concluant la seconde manche 6-2 en 33 minutes. Fierté nationale, Na Li n'en finit plus de promouvoir son sport en Chine. Déjà la première à atteindre une finale en début d'année à Melbourne (défaite contre Kim Clijsters), elle se présente une nouvelle fois parmi les prétendantes à la victoire à Paris.

En demi-finale, elle retrouvera une autre joueuse d'expérience, Maria Sharapova, huitième joueuse mondiale. La Russe de 24 ans entame une deuxième carrière après une longue interruption à cause d'une blessure à l'épaule. Victorieuse à Rome, elle semble avoir les épaules assez solides pour remporter le seul tournoi du Grand Chelem qui manque à son palmarès.