Rafael Nadal
Rafael Nadal inquiet |

L’heure des retrouvailles

Publié le , modifié le

Rafael Nadal et Robin Söderling sont de vieilles connaissances et se retrouveront mercredi en quarts de finale de Roland-Garros pour leur troisième confrontation sur la terre battue parisienne. L'autre quart de finale de la journée mettra aux prises l'Argentin Juan Ignacio Chela au Britannique Andy Murray, N.4 mondial.

C'est l'affiche de ce mercredi à Roland-Garros. Rafael Nadal retrouve Robin Söderling qui, en 2009, l'avait battu ici-même sur la terre battue parisienne. Le Suédois avait alors profité des blessures du Majorquin (genoux) pour l'emporter. Il avait ensuite récidivé au Masters cette même année, l'emportant en deux petits sets. Depuis, Nadal a pris sa revanche en dominant Söderling en finale l'an passé et il compte désormais cinq victoires sur son futur adversaire en sept confrontations. "Je ne joue pas assez bien pour l'instant pour remporter le tournoi, il faut être réaliste. Je pense qu'aujourd'hui, mon niveau de jeu n'est pas suffisamment bon pour remporter la victoire", a toutefois concédé Nadal, auteur de débuts laborieux depuis le début de la quinzaine. "Mais j'espère en tout cas améliorer mon niveau (...) Vous savez, j'ai remporté le tournoi à cinq reprises ici, donc je n'ai pas d'obligation de le remporter une sixième fois", a-t-il prévenu. "(Söderling) est un joueur redoutable, il est très complet, cela va être un match difficile."

De son côté, le Suédois, cinquième à l'ATP, a progressé dans le tournoi discrètement, ne perdant qu'un set en route, au premier tour, contre le "lucky-loser" américain Ryan Harrison. Depuis, il s'offre une promenade de santé sur les courts parisiens, qu'il espère poursuivre face à Nadal. "Il faudra que je joue bien, bien sûr, que je sois prêt mentalement à un match extrêmement difficile. Contre Rafa, il faut se battre sur chaque point. Il faut que je joue bien, que je sois agressif, que je serve bien", a-t-il dit. Avant d'ajouter : "Contre n'importe quel joueur, vous avez toujours à un moment ou à un autre quelques opportunités mais contre lui, il y en a très peu et quand elles arrivent, il faut vraiment les saisir".

Dans cette moitié de tableau, l'autre quart de finale mettra aux prises l'Argentin Juan Ignacio Chela au Britannique Andy Murray, N.4 mondial et qui a eu les pires difficultés à se défaire en cinq sets du Serbe Viktor Troicki, tête de série N.15. Chela, 34e mondial, a déjà disputé un quart de finale à Roland-Garros, en 2004, autant dire une éternité. Murray a déjà atteint ce stade de la compétition Porte d'Auteuil en 2009 mais n'était pas, lui non plus, parvenu à franchir le cap. Les deux joueurs se sont déjà affrontés à sept reprises et l'Ecossais l'a emporté six fois. Mais ses petits ennuis à la cheville pourraient bien le gêner.

Dans le tableau féminin, les deux derniers quarts opposeront la Chinoise Li Na, tête de série N.6, à la Biélorusse Victoria Azarenka, N.4, d'une part, et l'ancienne numéro un mondiale russe Maria Sharapova à l'Allemande Andrea Petkovic, N.15.

Isabelle Trancoën