Les vélos du Tour contrôlés par scannner

Publié le , modifié le

En réponse aux suspicions de "vélo à moteur électrique" qui circulent dans le peloton depuis quelques semaines, l'Union cycliste internationale a décidé de scanner les vélos à l'arrivée des étapes. Le nombre de vélos examinés sera aléatoire et le diagnostique de conformité sera délivré par un technicien. Le dispositif sera mis en place dès le prologue à Rotterdam.

"Le coureur qui utilise un vélo de l'extérieur est passible de la mise hors-course"

L'UCI a réagi. Face à la montée des rumeurs autour d'un vélo à moteur électrique, et notamment le cas du Suisse Fabian Cancellara lors du Tour des Flandres et de Paris Roubaix, l'organisation du cyclisme professionnel a décidé d'instaurer un contrôle des vélos au scanner à l'issue des étapes du Tour de France. Les coureurs désignés auront trente minutes après l'arrivée pour présenter leur vélo au contrôle. "Selon la physionomie de la course, le jury choisira, individualisera les contrôles. Il pourra choisir un coureur, comme cinq ou quinze", a précisé le président du jury des commissaires de l'UCI, Francesco Cenere.
"On applique un bracelet inviolable sur le cadre. (L'outil de contrôle) fonctionne comme un scanner dans les aéroports, ça donne une radiographie de l'intérieur du cadre et, s'il y a quelque chose, le vélo est confisqué et le coureur est mis hors-course", a-t-il expliqué.
"Le jury assiste au contrôle mais la responsabilité de déclarer (le vélo) conforme ou non est celle du technicien" qui procède au contrôle, a précisé M. Cenere en mentionnant qu'un communiqué indiquera le soir le résultat +conforme+ ou +non-conforme+.

"Sur la course, les coureurs ne peuvent utiliser que les vélos présents au départ. Sur le parcours, on peut changer les roues mais pas le vélo, sauf parmi les voitures techniques de l'équipe, les voitures neutres et la voiture balai. Le coureur qui utilise un vélo de l'extérieur est passible de la mise hors-course", a-t-il ajouté.
Interrogé sur le délai de 30 minutes imparti aux coureurs pour se présenter au contrôle, M. Cenere a expliqué qu'"après la course, le coureur et son staff doivent faire le contrôle antidopage, la cérémonie protocolaire, le contrôle du vélo...".