Le relais français

Les relayeuses françaises victorieuses à Anterselva

Publié le , modifié le

Avec deux derniers relais très performants d'Anaïs Bescond et Marie Dorin Habert, le relais féminin français, complété par Marie-Laure Brunet et Sophie Boilley, a remporté l'épreuve du relais 4x6km de biathlon d'Anterselva, en devançant les Bélarusses et les Russes. C'est la première victoire des biathlètes féminines tricolores cette saison en Coupe du monde. Après la 2e place à Hochfilzen, la 3e à Oberhof, le relais féminin gagne enfin.

Elles tournaient autour depuis le début de la saison. Et elles ont enfin décroché la victoire. Pour le 3e relais de la saison de Coupe du monde, les Françaises, au complet, étaient bien décidées à faire fructifier leur 2e place conquise lors de la première épreuve à Hochfilzen, et la 3e à Oberhof (où Marie-Laure Brunet). A Anterselva, elles ont dû chercher très loin ce succès, à l'image de Marie Dorin Habert, dernière relayeuse, obligée de tenir un sprint infernal dans les derniers mètres pour éviter le retour de la Bélarusse Darya Domracheva alors qu'elle avait conquis la première place au prix d'un sans-faute au tir. Sur le dernier pas de tir, elle était en concurrence avec l'Allemande Tina Bachmann, qui perdait complètement les pédales en commettant trois fautes au tir, pour finir en 6e position, bien loin de la victoire tant espérée par les nombreux supporteurs présents en Italie.

Et si la double médaillée olympique a pu s'écrouler avec bonheur, au bout de ses forces, une fois la ligne d'arrivée franchie, c'est bien parce que Anaïs Bescond, la troisième relayeuse, a elle-aussi réalisé une énorme performance pour la place sur de bons rails à un moment où elles étaient encore 7 à pouvoir prétendre à la victoire. Auparavant, Marie-Laure Brunet avait bien lancé le relais avec deux fautes tout de même à son dernier tir, alors que Sophie Bescond avait dû se résoudre à lutter après quatre échecs à la carabine.A l'arrivée, la joie était pleinement collective, sublimée par le déroulement avec ce sprint final et par le fait qu'aucune de ces biathlètes n'avait gagné la moindre épreuve de Coupe du monde. Même pour Marie-Laure Brunet et Marie Dorin Habert, toutes deux double médaillées olympiques, c'était donc un moment très spécial.

Résultats

1. France (Marie-Laure Brunet, Sophie Boilley, Anais Bescond, Marie Dorin Habert) 1h17'06"5
2. Bélarus (Nadezhda Skadino, Liudmila Kalinchik, Nastassia Dubareva, Darya Domracheva) à 2"5
3. Russie (Ekaterina Glazyrina, Svetlana Sleptsova, Olga Zaitseva, Olga Vilukhina) à 21"4

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze