Mont Ventoux
Le Mont Ventoux | PEER GRIMM / DPA / DPA/AFP

Quinzième étape : feu d'artifice au Ventoux ?

Publié le , modifié le

Le célèbre "Mont Chauve" ouvre de la plus belle des manières une dernière semaine qui s'annonce palpitante. A 1912 mètres d'altitude, le Ventoux servira sans doute de premier juge de paix entre Chris Froome et ses opposants, remis en selle après les signes de défaillance de l'équipe Sky. A moins que les coureurs français, toujours privés de victoire d'étape depuis le début du Tour, ne créent l'exploit en ce jour de fête nationale.

Le parcours : un pied dans la légende

Cette 15e étape, la plus longue de ce Tour 2013 (242 kilomètres), se méritera. Car le vainqueur du Ventoux ne gagne jamais par hasard. Après plus de deux cents bornes sur un tracé vallonné mais pas si difficile (3 cols de 4e catégorie, un de 3e), les coureurs s'attaqueront à un morceau d'histoire, et sa montée de 21 kilomètres vers l'arrivée au sommet. Deux hypothèses sont envisageables : soit une échappée se forme rapidement et possède suffisamment d'avance pour résister au retour des favoris, soit ces derniers contrôlent le tempo jusqu'au pied de la montagne avant d'en découdre d'homme à homme. Voilà pour la théorie. En pratique, la 13e étape a démontré que le Tour pouvait devenir complètement fou et rien n'interdit de rêver à une grande offensive des leaders avant l'ascension du Ventoux. Une fois encore, la chaleur, et surtout le vent qui souffle souvent fort sur les cimes du Mont Chauve, pourraient s'avérer déterminants. Surtout à 1700 mètres de l'arrivée, quand les pourcentages atteindront les 10%...

L'enjeu : comment faire dérailler Froome ? 

En un contre un, Christopher Froome semble imbattable. Mais le Britannique a un talon d'Achille et ce dernier s'appelle Sky. Les coéquipiers du Maillot Jaune sont apparus friables dès qu'ils ont été attaqués. Raison de plus pour croire à une grande offensive collégiale. Alberto Contador et ses Saxo Bank, les Belkin de Mollema et de Ten Dam, l'électron libre Quintana, désormais seul leader des Movistar, tous ont intérêt à s'unir pour attaquer Froome. Mais ce dernier a certainement de l'orgueil et il doit aussi savoir que la meilleure défense c'est l'attaque. Il faut donc aussi s'attendre à une réponse cinglante du Maillot Jaune. 

Les coureurs à suivre : Thomas Voeckler, Pierre Rolland et Thibaut Pinot

En ce 14 juillet, impossible de ne pas rêver d'un Français vainqueur au sommet du Ventoux. Pourquoi pas ? Thomas Voeckler attend son heure depuis plusieurs jours, cherchant sans doute le moment propice pour rejaillir en pleine lumière. S'il part de loin, le coureur d'Europcar possède suffisamment de ressources et d'expérience pour faire la nique aux favoris. Son coéquipier Pierre Rolland, qui se bat pour conserver son maillot à pois, bénéficiera sans doute d'une certaine liberté de la part du peloton vu sa position reculée au classement général. Enfin Thibaut Pinot, jamais dans le coup depuis le début de l'épreuve, aura certainement à coeur de prouver que ses coups d'éclat de l'an passé n'étaient pas le fruit du hasard. Il devra le prouver aux centaines de milliers de spectateurs qui sont attendus sur le Ventoux. Il devra surtout le prouver à lui-même.

Le chiffre : 15

C'est la 15e fois que le Tour s'offre le Ventoux. Et la 7e fois que l'arrivée se juge en son sommet. La première ascension a eu lieu le 22 juillet 1951 au cours de l'étape Montpellier-Avignon (224 km). Si Lucien Lazaridès devint le premier coureur de l'histoire à le franchir, la victoire d'étape revint à Louison Bobet.

 

Vidéo: présentation de l'escalade du Mont Ventoux avec Thibaut Pinot

Rémi Pietton @remipietton