La cérémonie d'ouverture
La cérémonie d'ouverture des paralympiques de PyeongChang | AFP

Paralympiques 2018 : Une cérémonie basée sur le respect et la communion

Publié le , modifié le

Les Jeux paralympiques de PyeongChang sont ouverts ! Deux semaines après la fin des Jeux olympiques, la cérémonie d'ouverture a de nouveau fait vibrer les spectateurs du monde entier. L'exceptionnelle mise en scène du spectacle a donné le ton d'une compétition qui s'annonce palpitante.

D'après la tradition coréenne, les sons connectent le ciel et la terre. C'est pourquoi lors du premier tableau de cette cérémonie, un artiste amputé d'un bras et d'une jambe a donné le "la" de cette cérémonie empreinte d'émotion. Des percussionnistes ont alors pris le relais, avec la volonté de connecter le monde entier, dans un message qui tient une dimension toute particulière en ce moment au Pays du Matin calme.

Puis un nouveau tableau a été mis en place, avec notamment l'image de la Rivière Nakdong au milieu de la scène du Stade olympique, traçant le chemin du drapeau sud-coréen, avant que l'hymne national soit joué et chanté par une chorale de personnes handicapées. C'est alors que le défilé des 670 athlètes a débuté. La délégation française, emmenée par le porte-drapeau Marie Bochet, les 11 autres athlètes et trois guides, a savouré ce moment magique.

Après l'incontournable défilé des athlètes, le président sud-coréen Moon Jae-in a déclaré ouvert les plus grand Jeux Paralympiques de l'histoire. Deux skieurs nord-coréens ont pris part à la parade sous leur propre drapeau, faisant d'eux les deux premiers sportifs du Nord à participer à des Jeux Paralympiques d'hiver. Leur présence est le dernier signe d'un intense rapprochement entre le Nord et le Sud qui a commencé en février aux JO d'hiver.

Jusqu'au 18 mars, près de 670 sportifs handicapés batailleront pour tenter de décrocher les 80 médailles d'or mises en jeu dans 6 disciplines: ski alpin, snowboard, ski de fond, biathlon, hockey sur glace et curling. Le dégel entre Corée du Sud et Corée du Nord a provoqué de nombreuses intitiatives dont la dernière est l'annonce jeudi du président américain Donald Trump qui a accepté d'organiser une réunion historique avec le dirigeant du Nord Kim Jong Un.

francetv sport @francetvsport