Biélorusse cérémonie paralympique
Pendant le défilé, un drapeau russe a été brandi dans la délégation biélorusse. | AFP / Vladimir Astapkovich

Paralympique : un Bélarusse sanctionné pour avoir brandi le drapeau russe à Rio

Publié le , modifié le

Le Comité paralympique international (IPC) a annoncé jeudi avoir sanctionné un Bélarusse qui avait brandi un drapeau de la Russie mercredi à la cérémonie d'ouverture des Jeux paralympiques de Rio, alors que les Russes sont exclus de la compétition en raison du scandale de dopage d'Etat.

L'homme que l'on aperçoit dans les images, défilant à l'arrière de la délégation en tenant entre ses bras un drapeau de la Russie, n'est pas un athlète mais un ami du président du Comité paralympique bélarusse, selon l'IPC. "En plus de l'annulation de l'accréditation de la personne qui a tenu le drapeau hier soir (mercredi), nous allons avoir une conversation avec le Comité paralympique du Belarus pour lui rappeler les règles et le fait que les manifestations politiques ne sont pas autorisées aux Jeux paralympiques", a déclaré le porte-parole de l'IPC, Craig Spence.

Protestation politique

Pour le Comité organisateur, "tenir le drapeau d'une nation qui n'est pas la vôtre et qui n'est pas présente est une protestation politique", d'autant que cet incident fait suite aux "bruyantes" critiques du président du Comité paralympique bélarusse sur l'exclusion de la Russie de ces jeux. "S'ils (le Comité bélarusse) persistent dans leurs actions, nous nous réunirons à nouveau pour décider quelles mesures doivent être prises", a prévenu M. Spence.

Début août, le Comité a décidé d'exclure toute la délégation russe en raison d'un vaste scandale de dopage. Le Tribunal arbitral du sport (TAS) de Lausanne a ensuite rejeté l'appel de la Russie, tandis que le président Vladimir Poutine dénonçait une décision "en dehors de toute justice, morale et humanité". Lors des derniers Jeux paralympiques d'été, à Londres en 2012, la Russie avait terminé deuxième au tableau des nations, derrière la Chine.

En signe de protestation, la Russie organise jusqu'à vendredi des Jeux paralympiques parallèles avec les mêmes récompenses pour ses athlètes que s'ils étaient à Rio de Janeiro.

AFP