Arnaud Assoumani
Arnaud Assoumani, l'une des plus grandes chances de médailles françaises | AFP - MARK RALSTON

Les chances de médailles françaises à Londres

Publié le , modifié le

La France espère finir au moins dixième des jeux Paralympiques de Londres, qui débutent mercredi, en raflant au minimum 16 médailles d'or. Voici quelques-unes des meilleures chances de médailles parmi les 163 sportifs français (dont dix guides valides).

ATHLETISME (14 médailles, dont 3 en or en 2008)

Assoumani (27 ans, amputation membres supérieurs), tenant du titre  du saut en longueur.
El Hannouni (31 ans, déficience visuelle) avait remporté les titres  sur 200 et 400 mètres à Pékin. Elle vise cette année trois médailles d'or (100  m, 200 m et 400 m).
Marie-Amélie Le Fur (23 ans, amputation membres inférieurs),  vice-championne paralympique du 100 m et de la longueur en 2008 et championne  du monde en 2011 sur 100 m. A Londres, elle concourra sur 100 m, 200 m et à la  longueur.
Julien Casoli (30 ans, paraplégie) sera à surveiller sur les courses de  fond et surtout le marathon.

AVIRON (pas de médaille à Pékin)

Le tandem Perle Bouge (34 ans, handicap meAFP - MARK RALSTONmbres inférieurs)-Stéphane  Tardieu (42 ans, amputation membres inférieurs) pourrait atteindre la première  marche du podium après deux médailles d'argent aux Championnats du monde 2010  et 2011.

CECIFOOT (pas d'équipe sélectionnée à Pékin)

Double championne d'Europe, l'équipe de France peut prétendre au podium. 

CYCLISME (4 médailles dont une d'or)

Laurent Thirionet (41 ans, amputations membres inférieurs) défendra son  titre en contre-la-montre. En tandem (course sur route), Olivier Donval (33  ans, déficience visuelle) et son guide John Saccomandi (31 ans, valide),  champions du monde 2011, font figure de favoris.

ESCRIME (2 médailles dont une d'or)

Laurent François (44 ans, paraplégie) est tenant du titre au sabre et  vice-champion paralympique au fleuret.
Romain Noble (32 ans, handicap membres inférieurs), vice-champion du monde  à l'épée en individuel et par équipes et champion d'Europe au sabre en  individuel l'an dernier, devrait aussi briller.  

HALTEROPHILIE (1 médaille)

Souhad Ghazouani (30 ans paraplégie) troisième en 2008, pourrait aller  jusqu'à l'or en moins de 67,5 kg. 

JUDO (5 médailles)

Sandrine Aurières-Martinet (29 ans, déficience visuelle) deux fois  vice-championne paralympique à Athènes et Pékin, vise l'or des moins de 52 kg.  

NATATION (6 médailles dont 2 d'or)

La France devrait pouvoir compter sur David Smétanine (37 ans, tétraplegie)  tenant du titre sur 100 et 50 m nage libre.
Elodie Lorandi (23 ans, handicap membres inférieurs), vice-championne  paralympique, vise elle aussi très haut.  

TENNIS FAUTEUIL (3 médailles dont 1 d'or)

Stéphane Houdet (41 ans, amputation membres inférieurs) et Michael  Jeremiasz (paraplégie) en tennis sont tenants du titre en double. 

TENNIS DE TABLE (12 médailles à Pékin, dont 4 d'or)

Vincent Boury (43 ans, tétraplégie), Thu Kamkasomphou (43 ans, handicap  membres inférieurs), Florian Merrien (27 ans, paraplégie), Jean-Philippe Robin  (45 ans, paraplégie) et Yann Guilhem (43 ans, paraplégie) ont tous gagné un  titre à Pékin.
Pascal Pereira-Leal (29 ans, déficience intellectuelle) devrait logiquement  monter sur le podium puisqu'il est numéro un mondial de sa catégorie.

TIR SPORTIF (2 médailles)

Voltz (41 ans, tétraplegie) vise l'or  

VOILE (2 médailles)

Le porte-drapeau de la délégation, Damien Seguin (32 ans, amputation  membres supérieurs), fait figure de favori en régates 2.4

AFP