Michael Jeremiasz était le porte-drapeau de la France aux Jeux Paralympiques de Rio
Michael Jeremiasz était le porte-drapeau de la France aux Jeux Paralympiques de Rio | AFP

Jeux Paralympiques : le porte-drapeau français sera soumis au vote du grand public

Publié le , modifié le

C'est une première dans l'histoire du sport français. Le Comité Paralympique et Sportif Français a annoncé lundi que le porte-drapeau de la délégation française aux Jeux Paralympiques de Tokyo serait soumis au vote du grand public dans le courant de l'année 2020.

Qui succédera à Michaël Jeremiasz, porte-drapeau de la délégation paralympique aux Jeux de Rio en 2016 ? Pour la première fois dans l’histoire du sport français, c’est le grand public qui élira et accordera sa confiance au prochain porte-drapeau tricolore pour les Jeux de 2020. Une démarche inédite, annoncée lundi par le Comité Paralympique et Sportif Français (CPSF), qui permettra selon ce dernier de renforcer "[l]a notoriété et [l]a légitimité" du porte-drapeau et engager le plus grand nombre autour de ce processus de désignation.

Qui pourra être candidat ?

Comment cela va-t-il se passer ? Début 2020, le CPSF mettra en place un groupe de travail pour préciser les modalités de désignation, et enregistrer les candidatures soumises par chaque fédération sportive. Le CPSF précise également qu’un candidat non sélectionné pourra se présenter de lui-même et faire campagne, s’il respecte les critères mis en place.

Pour être candidat, les athlètes devront avoir été au moins une fois champion paralympique lors de l’une des trois dernières éditions des Jeux Paralympiques ou être médaillé paralympique lors de deux des trois dernières Olympiades.

Selon ces critères, ils sont plus d’une quarantaine de sportifs à pouvoir prétendre au prochain statut de porte-drapeau français à Tokyo. A commencer par Marie-Amélie Le Fur. L’actuelle présidente du CPSF, qui disputera au Japon ses derniers Paralympiques pourrait-elle cumuler sa fonction de président et de porte-drapeau ? Rien n’a été précisé à ce sujet mais l’athlète multi-médaillée (3 médailles d’or, 3 médailles d’argent, 2 médailles de bronze en athlétisme) a l’un des plus beaux palmarès du sport paralympique.

D’autres auront également de quoi séduire le grand public. David Smétanine (natation), Mandy François-Elie (athlétisme), François Lamirault (tennis de table), Stéphane Houdet (paratennis), Souhad Ghazouani (haltérophilie) ou encore Elodie Lorandi (championne paralympique de natation à Londres et qui tentera d’aller chercher une nouvelle médaille avec l’équipe de France d’aviron) ont tous de solides arguments pour prendre la succession de Michaël Jeremiasz. Les votes sont prévus en juin 2020, pour une révélation au mois de juillet.

Les Jeux Paralympiques