Elodie Lorandi en or sur 400 m libre

Elodie Lorandi en or sur 400 m libre

Publié le , modifié le

La nageuse Elodie Lorandi, déjà double médaillée de bronze à Londres, a remporté l'or sur 400 m libre (S10) mercredi aux jeux Paralympiques, offrant à la délégation française son septième titre. L'argent a été remporté par Romain Noble à l'épée (catégorie A), le bronze revenant à Alim Latrèche dans cette même discipline (catégorie B) et à David Smétanine sur 100m nage libre (catégorie S4).

L'autre Française engagée dans cette finale, Anaëlle Roulet, n'a pris que  la septième place. Lorandi, 23 ans, qui était déjà montée sur la troisième marche du podium du  50 m libre et du 100 m papillon, doit replonger dès jeudi dans la piscine  olympique, en séries du 100 m libre.  "Le 400 m libre est ma distance de prédilection, c'est une course très  stratégique. J'étais stressée du début à la fin de la course, j'ai apprécié  qu'il y ait Anaëlle sur la même épreuve", a réagi Lorandi selon des propos rapportés par le Comité paralympique et sportif français. "Je réussis le pari en  pulvérisant mon record personnel de plus de 6 secondes !"Voir la video

Avec ses quatre médailles à Pékin (deux en or, deux en argent) et le meilleur temps des séries, David Smétanine avait de grandes ambitions au départ du 100m nage libre (catégorie S4). Mais à 37 ans, le Grenoblois, en argent sur 50m nage libre, a dû se contenter de la médaille de bronze (1'25"76), battu par le Mexicain Gustavo Sanchez Martinez (1'24"28) et par l'Espagnol Richard Oribe (1'25"33), qui l'entouraient dans le bassin londonien aux couloirs 5 et 3. Il perd ainsi son deuxième titre qu'il avait obtenu en 2008.

Jeremiasz-Houdet et Cattaneo-Peifer comme Tsonga-Llodra et Benneteau-Gasquet

A 32 ans, Alim Latrèche a imité les deux nageurs en remontant sur le podium. En bronze mardi dans l'épreuve du fleuret en fauteuil (catégorie B), la route de la grande finale lui a été de nouveau barrée. Mais encore une fois, l'escrimeur de Parmentier a trouvé les ressources pour aller chercher le bronze, aux dépens du Bélarusse Mikalai Bezyazychny par 15 touches à 11. "Rien ne pouvait m'arrêter pour aller chercher cette médaille, même si en  face il y avait le N.1 mondial. Ces Jeux sont réussis mais on va tenter d'aller  chercher quelque chose par équipes", a commenté Latrèche. Et le compteur de médailles de l'équipe de France va continuer à progresser dans la soirée. L'épéiste Romain Noble, qualifié pour la finale (cat. A),  n'a pas réussi à décrocher l'or, s'inclinant contre le Polonais Dariusz Pender par 15 touches à 9. La logique a été respectée puisque le N.2 mondial a été vaincu par le N.1.

La moisson tricolore sera encore plus garnie grâce au tournoi de tennis en fauteuils. Comme lors des JO avec les deux duos Llodra-Tsonga et Gasquet-Benneteau, la France a en effet qualifié deux équipes pour les demi-finales. Michael Jeremiasz et Stéphane Houdet, se sont qualifiés pour les demi-finales en battant la paire japonaise Kunieda-Saida 6-3, 6-1. Le premier s'est donc rattrapé de son élimination en quarts de finale en simple, alors que le second fait coup double avec une présence en demi-finales sur les deux tableaux. Frédréric Cattaneo et Nicolas Peifer les ont imités face aux Britanniques McCaroll et Reid 7-6 6-4.

AFP