3 Jordaniens arrêtés pour attentat à la pudeur

Publié le , modifié le

Trois membres de l'équipe paralympique jordanienne étaient interrogés mardi par la police nord-irlandaise sur des accusations d'attentat à la pudeur portées contre eux par 3 femmes de la région d'Antrim (nord-ouest de Belfast) où est situé leur camp d'entraînement.

La police a interpellé les hommes, âgés de 23, 35 et 36 ans, lundi soir à  Antrim, après les plaintes déposées séparément par les trois femmes, qui ne  font par partie d'équipes paralympiques. Ils étaient toujours détenus pour  interrogatoire mardi soir "en relation avec les allégations d'attentat à la  pudeur" portées contre eux, selon un porte-parole de la police.

Des interprètes ont dû être mobilisés pour procéder à leur interrogatoire. L'équipe jordanienne, comme plusieurs équipes paralympiques, s'entraîne  dans un centre sportif à Antrim, avant l'ouverture officielle des jeux  paralympiques le 29 août à Londres.

Victor Patenôtre